Plein écran
© Getty Images/Hero Images

L'examen d'entrée pour les études de médecine affiche un taux de réussite de 15,47%

Des 3.535 étudiants qui ont passé l'examen d'entrée pour les études en médecine ou en dentisterie le 10 juillet dernier, seuls 547 ont passé l'épreuve sans encombre. 

Ce nombre équivaut à un taux de réussite de 15,47%, selon les chiffres définitifs que communique samedi l'Académie de recherche et d'enseignement supérieur (Ares). Une seconde épreuve aura lieu le 4 septembre. En 2017 et 2018, le taux de réussite avoisinait respectivement les 18 et 20%. 

Parmi les étudiants, 20% environ présentaient une nouvelle fois l’examen après l’avoir déjà passé en 2017 ou en 2018. Deux tiers étaient des candidates et un peu plus d’un tiers, les “non-résidents”, venait de l’étranger pour l’occasion.

Les compétences étaient évaluées dans quatre matières formant la partie scientifique (chimie, biologie, physique, mathématiques) et dans quatre autres constituant la partie relative à la communication et à l’analyse critique de l’information (raisonnement, communication, éthique, empathie).

Les lauréats devaient obtenir une moyenne d’au moins 10/20 pour chacune des deux parties ainsi qu’un minimum de 8/20 pour chacune des huit matières. Des 547, 109 sont des non-résidents, soit 20% des lauréats. Leur nombre étant inférieur à 30% des réussites, il n’a pas été nécessaire de procéder au classement prévu par la législation pour les départager le cas échéant, précise l’Ares.

Les candidats et candidates peuvent à présent prendre connaissance de leurs résultats individuels via leur compte en ligne, où ils peuvent télécharger l’attestation de réussite. Ils peuvent également y consulter la copie de leur examen à partir de ce dimanche.

La deuxième épreuve aura lieu le 4 septembre. Les inscriptions s’ouvriront mardi et se poursuivront jusqu’au 19 août.