Plein écran
Xavier Niel. © Photo News

L’homme d’affaires français Xavier Niel va reprendre les parts de Nethys dans Nice Matin

L'homme d'affaires français Xavier Niel va reprendre les parts de Nethys dans le quotidien Nice Matin, selon un communiqué diffusé dimanche soir.

“L’homme d’affaires Xavier Niel est entré en négociations exclusives pour reprendre une part majoritaire des 34% du journal Nice Matin que possède la société belge Nethys”, a-t-il indiqué dimanche dans un communiqué transmis à l’AFP.

“Le groupe Nethys a informé mercredi 12 juin la direction de Nice Matin qu’il était entré en négociation avec Xavier Niel afin qu’il prenne, via sa holding personnelle NJJ et dans des délais courts, une participation majoritaire au sein de la société Avenir Développement détenue par Nethys”, a précisé le fondateur de Free et copropriétaire du groupe Le Monde.

“Cet accord permettrait à Avenir Développement d’assumer pleinement ses responsabilités d’actionnaire dans le cadre du plan de redressement de Nice Matin aux côtés de la direction, de la rédaction et des équipes de Nice-Matin”, a poursuivi Xavier Niel.

Nethys était entré au capital de Nice Matin fin 2015

“L’objectif de cette opération est en effet d’accompagner la stratégie de développement des titres et de leurs déclinaisons, dans le strict respect de l’histoire et de l’identité des journaux, avec l’ambition de conforter leur indépendance éditoriale tout en construisant un modèle économique pérenne”, a-t-il ajouté.

Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé.

Filiale d’Enodia (ex-Publifin), Nethys était entré au capital de Nice Matin fin 2015, promettant alors des investissements ainsi que des synergies avec La Provence et L’Avenir. Il s’était également engagé à devenir actionnaire majoritaire du quotidien, ou à en sortir, pour décembre 2018.

Mais à cette échéance, aucun des 2 scénarios ne s’était réalisé. Un repreneur - l’entrepreneur franco-libanais Iskandar Safa, propriétaire de “Valeurs actuelles” - s’était pourtant manifesté mais l’opération n’avait pas abouti, Nethys n’ayant pas souhaité vendre ses parts au grand dam des travailleurs qui, en mars, étaient venus en Belgique pour y dénoncer la “gestion chaotique” de l’entreprise.

  1. Les “veuves de l’EI” Tatiana Wielandt et Bouchra Abouallal seraient en Turquie
    Mise à jour

    Les “veuves de l’EI” Tatiana Wielandt et Bouchra Abouallal seraient en Turquie

    Les combattantes belges en Syrie Tatiana Wielandt, 27 ans, et Bouchra Abouallal, 26 ans, ainsi que leurs enfants ne se trouveraient plus en Syrie mais en Turquie, a-t-on appris mercredi au tribunal de première instance néerlandophone de Bruxelles. Leur avocat, Me Walter Damen, avait introduit une action en référé devant ce tribunal exigeant que la Belgique rapatrie ses ressortissants, femmes et enfants, ou tente au moins de le faire, mais cette procédure est maintenant abandonnée.