Plein écran
L'hôpital Marie Curie à Charleroi © photo_news

L’Hôpital Civil Marie Curie à Lodelinsart va devenir plus vert

Ce lundi s’ouvre la 25e conférence des Nations Unies sur le Climat (COP25) à Madrid. Tout le monde est concerné par le problème du changement climatique. L’Intercommunale de Santé Publique du Pays de Charleroi (ISPPC) en est bien consciente. En collaboration avec l’Intercommunale pour la Gestion et la Réalisation d'Études Techniques et Économiques (IGRETEC), elle va mettre la main à la pâte.

L’Hôpital Civil Marie Curie va passer à la cogénération d’ici la fin d’année 2020. La cogénération est la production simultanée de chaleur et d’électricité via un moteur alimenté par un seul combustible. Ce combustible peut être de l’énergie fossile ou renouvelable.

L’avantage est triple pour l’ISPPC. Tout d’abord, ce seront plus de 1.800 tonnes de CO2 par an qui ne seront plus rejetées dans l’atmosphère. Ensuite, moins de carburant sera utilisé. Enfin, l’Intercommunale de Santé Publique du Pays de Charleroi économisera 120.000 euros par an.

Dossier

Au niveau pratique, le marché sera lancé selon le principe du tiers-investisseur. En d’autres mots, l’ISPPC signera un accord de location “all-in” avec une société qualifiée en la matière. Celle-ci sera chargée de l’installation, de la conduite et de l’entretien pendant une durée de 15 ans. Des conditions de performance seront inscrites dans le deal. Elles devront être respectées sous peine d’astreintes.

Pour IGRETEC, le défi technique n’est pas une première. Par contre, l’Intercommunale pour la Gestion et la Réalisation d’Études Techniques et Économiques n’a encore jamais travaillé sur un projet similaire d’une telle ampleur. Le dossier administratif et juridique a été fignolé par les équipes juridiques et la Maîtrise d’ouvrage déléguée. Cette dernière a pour mission la définition, la structuration et la coordination complète du projet.