L’incroyable villa d’Alain Mathot en Thaïlande

Comment Alain Mathot, député fédéral (PS) et ex-bourgmestre de Seraing, a-t-il financé l’acquisition de cette splendide villa en Thaïlande? Le Vif avance une piste proche de la N-VA et s’interroge sur le silence complice de Bart De Wever...

Baptisée “Baan Astasia”, la splendide villa d’Alain Mathot est située en bord de plage sur l’île thaïlandaise de Koh Samui. Nichée au coeur d’un lotissement privé à l’accès réservé aux résidents, elle comprend notamment quatre chambres, quatre salles de bains, une piscine et un jacuzzi, relate Le Vif.  

Fonds mystérieux et prêt d’ami

Le magazine révèle qu’une instruction judiciaire a été ouverte par le parquet général de Liège, suspicieux quant à l’origine des fonds ayant permis cette acquisition en 2016. La justice soupçonne une affaire de blanchiment d’argent. En effet, sur les 475.000 euros, 60.000 auraient été payés par Jena Holding dirigée par Erik Van der Paal. “Lobbyiste et promoteur immobilier proche de Bart De Wever”, il aurait également accordé un prêt de 200.000 euros à Alain Mathot, son “meilleur ami wallon”. 

L’étrange silence de la N-VA

Étrangement, comme le souligne le magazine, le président de la Chambre, Siegfried Bracke (N-VA) était présent lors de la perquisition effectuée au domicile du socialiste en janvier dernier. La procédure l’impose lorsqu’un député est concerné. Rien n’a fuité. Étonnant au vu de la relation entre les deux partis, et ce en pleine période pré-électorale. 

Alain Mathot est également suspecté d’avoir illégalement profité de l’argent public issu du fonds de pension Ogeo Fund à des fins personnelles. Un prêt de 200.000 euros aurait transité par son compte privé.

Plein écran
© Photo News
Plein écran
Alain Mathot © belga