Haron Zaanan a été victime de ce qui, pour lui, est de la transphobie. Le restaurant Drug Opera s'en défend.
Plein écran
Haron Zaanan a été victime de ce qui, pour lui, est de la transphobie. Le restaurant Drug Opera s'en défend. © Facebook Haron Zaanan

L'Institut pour l'égalité des hommes et des femmes se mêle à l'affaire d'Haron Zaanan

L'Institut pour l'égalité des hommes et des femmes a été saisi pour avis par les responsables du Drug Opéra, un restaurant du centre de Bruxelles. Il a en conséquence appelé l'influenceur, mannequin et styliste non binaire, Haron Zaanan, 19 ans, à introduire un signalement auprès de ses services afin d'obtenir son accord pour que le dossier puisse être traité plus largement et qu'une conciliation puisse être initiée, a expliqué, vendredi, Véronique De Baets, la porte-parole de l'institut public fédéral.

  1. Votre voiture dispose d'un système de clé sans contact? Voici comment vous pouvez éviter que les pirates ne la volent
    Independer.be

    Votre voiture dispose d'un système de clé sans contact? Voici comment vous pouvez éviter que les pirates ne la volent

    Le phénomène suivant est de plus en plus fréquent: le vol de voitures (électriques) lors duquel les voleurs piratent le système sans clé intelligent afin d’ouvrir votre voiture sans contact et de la voler sans laisser de trace physique. Heureusement, vous pouvez vous protéger contre un tel type de vol et avec une bonne assurance auto, vous serez couvert(e) au cas où ceci vous arriverait. Ci-dessous, Independer.be vous explique ce que vous devez savoir à ce sujet.
  2. Le Drug Opera présente ses excuses à Haron, lui ne les accepte pas
    Mise à jour

    Le Drug Opera présente ses excuses à Haron, lui ne les accepte pas

    Après plusieurs jours de silence, le restaurant Drug Opera est sorti de sa torpeur. La direction de l’établissement bruxellois dit regretter les événements qui s’y sont déroulés le 30 janvier dernier. Une soirée durant laquelle Haron Zaanan, un mannequin, influenceur et entrepreneur non-binaire a été invité à se couvrir ou à quitter le restaurant, car sa tenue était jugée “inappropriée”.