Alexander De Croo
Plein écran
Alexander De Croo © photo_news

L'Open Vld plaide pour une task force élargie

Demandeurs d'asileL'Open Vld plaide pour la mise sur pied d'une task force élargie, impliquant les différents niveaux de pouvoir, pour coordonner l'accueil des demandeurs d'asile.

  1. La batterie domestique est-elle rentable? “La durée de vie n’excède généralement pas 15 ans”
    Livios

    La batterie domestique est-elle rentable? “La durée de vie n’excède générale­ment pas 15 ans”

    La hausse des prix de l’énergie a provoqué un rush sur les panneaux solaires. Lorsque vous demandez un devis, l’installateur ne manque pas de vous proposer de vous équiper, en plus des panneaux, d’une batterie domestique. Le surcoût de plusieurs milliers d’euros en vaut-il réellement la peine? Le site de la construction Livios apporte plus de clarté à la situation.
  2. L'avantage lié au tarif nuit disparaîtra dans 3 mois: combien pouvez-vous encore économiser actuellement en faisant votre lessive pendant la nuit?
    Monenergie.be

    L'avantage lié au tarif nuit disparaî­tra dans 3 mois: combien pouvez-vous encore économiser actuelle­ment en faisant votre lessive pendant la nuit?

    La différence entre le tarif jour moins avantageux et le tarif nuit plus avantageux disparaîtra à partir du 1er juillet 2022, du moins en ce qui concerne les coûts de réseau. Combien pouvez-vous encore économiser actuellement en faisant tourner votre machine à laver pendant la nuit? Et quel sera l’impact de ce changement sur votre facture énergétique? Monenergie.be a examiné ceci.
  3. Un badge pour les réfugiés: "Abject" et "illégal"
    Update

    Un badge pour les réfugiés: "Abject" et "illégal"

    La Ligue des Droits de l'Homme, par la voix de son président Alexis Deswaef, dénonce mardi "avec force" la proposition "abjecte et illégale" du ministre de l'Intérieur de remettre à chaque réfugié inscrit dans un centre d'accueil un badge d'identification, avec photo, nom et adresse du centre d'asile. "Le port d'un badge identifiable dans la rue, si c'est bien ce qui est proposé, cela devient démesuré", ajoute le Ciré (Coordination et initiatives pour réfugiés et étrangers). Amnesty International parle également de "stigmatisation". "A aucun moment, nous n'avons demandé le port d'un badge visible", précise de son côté la porte-parole du ministre de l'Intérieur.