L’opération sérésienne “Jeunes dans les quartiers” de cette année est annulée

Au vu de la situation actuelle, la Ville de Seraing a décidé d’annuler l’opération “Jeunes dans les quartiers”, pour cette année 2020.

Chaque année, les jeunes participants font de petits travaux d'embellissement dans leurs quartiers.
Plein écran
Chaque année, les jeunes participants font de petits travaux d'embellissement dans leurs quartiers. © Ville de Seraing

Chaque année, la Ville de Seraing engage 200 étudiants dans le cadre de l’opération “Jeunes dans les quartiers” qui s’étend durant les grandes vacances scolaires.

Les jeunes Sérésiens, âgés de minimum 16 ans, qui ont l’opportunité d’y prendre part assurent alors l’embellissement de leur quartier, réalisent des tâches légères au sein des divers services des travaux et peuvent même être amenés à exercer des tâches administratives.

Si l’appel à candidature aurait déjà dû débuter il y a plusieurs semaines, la Ville a été contrainte de le reporter avant de, finalement, décider qu'il n’aurait tout simplement pas lieu. En effet, les autorités compétentes ont décidé que l’opération “Jeunes dans les quartiers” n’aura finalement pas lieu en 2020.

Incertitudes

S'il est déjà question de déconfinement, pour le moment, il reste une certaine par d'ombre concernant le retour à la normale. S'il est vrai que les commerces vont peu à peu rouvrir leurs portes, les mesures qui dicteront nos interactions sociales, notamment, dans les semaines et mois à venir, sont encore méconnues.

“Une décision qui a été motivée par l’incertitude quant aux modalités précises de déconfinement et aux moyens humains qui pourraient être mis en œuvre pour organiser et encadrer l’opération”, explique la Ville. “Actuellement confrontée à une situation de crise des plus exceptionnelles, on ne souhaite donc prendre aucun risque et préserver avant tout la santé et le bien-être de ses citoyens et de son personnel.”

Retrouvez ici toute l’actualité de la région de Liège.

  1. Encore un milliard d'euros pour faire face à la crise: “L’argent dépensé, il faudra le récupérer quelque part”

    Encore un milliard d'euros pour faire face à la crise: “L’argent dépensé, il faudra le récupérer quelque part”

    La commission des Finances de la Chambre a approuvé mardi, à l'unanimité moins l'abstention du PTB, le projet de loi qui couvre les crédits fédéraux pour avril, mai et juin. Le texte accorde un milliard d'euros à la provision interdépartementale afin de faire face aux dépenses urgentes de la crise. Une grande partie sera affectée aux dépenses sanitaires, a indiqué le ministre du Budget, David Clarinval.