Steven Van Gucht
Plein écran
Steven Van Gucht © VTM NIEUWS

“La 1e vague est finie, mais le virus garde un grand terrain de jeu pour méchamment s’épanouir”

Au cours des 24 dernières heures, seuls quelque 198 cas ont été recensés, relate Sciensano dans son bilan quotidien. La Belgique connaît donc pour la seconde journée un bilan de contaminations inférieur à 200, ce qui semble indiquer le début de la fin de l’épidémie dans le pays. À tort? Steven Van Gucht, virologue à Sciensano, nuance la bonne nouvelle: “C’est probablement bien la fin de la première vague, mais n'oublions pas que seuls 6% de la population sont actuellement immunisés contre le virus. Ce dernier a donc encore un immense terrain de jeu où s’épanouir méchamment: 94% d’entre nous peuvent encore être contaminés”. 

  1. Un tableau effrayant du coronavirus en maison de repos: “Une résidente en culotte et en larmes dans le couloir”

    Un tableau effrayant du coronavi­rus en maison de repos: “Une résidente en culotte et en larmes dans le couloir”

    Un rapport de l’ombudsman flamand consulté par Het Laatste Nieuws dresse un tableau effarant du déroulement de la crise sanitaire dans les maisons de repos. Quelque 45 témoins anonymes ont confié leur histoire désolante. “Lorsque j’ai vu un résident atteint par le Covid-19 souffrir et chercher désespérément de l’oxygène, j’ai pensé à abréger moi-même ses souffrances avec un coussin. C’était atroce”, relate l’un d’eux.