Photo prétexte
Plein écran
Photo prétexte © Photo News

“La Belgique avance mal masquée”: les conseils pour ne plus se tromper

Annoncé comme “inutile” par certains experts et responsables politiques au début de la pandémie afin de préserver les stocks disponibles, obligatoire dans les transports en commun et dans certains endroits ensuite, le port du masque tend désormais à se généraliser. Pourtant, des erreurs subsistent quant à son emploi. Voici les règles à suivre pour une utilisation adéquate. 

  1. “Les perspectives sont de moins en moins bonnes” pour l'événementiel

    “Les perspecti­ves sont de moins en moins bonnes” pour l'événemen­tiel

    Le Conseil national de sécurité (CNS) a décidé lundi de réduire de 200 à 100 le nombre de personnes pouvant assister à des événements en intérieur et de 400 à 200 pour les événements en extérieur, avec obligation quoi qu'il en soit de porter le masque. Des mesures drastiques qui inquiètent le secteur de l'événementiel. Celui-ci espère un soutien du gouvernement mais aussi une responsabilisation des citoyens, a réagi lundi la porte-parole de l'Alliance des fédérations belges de l'événementiel, Vinciane Morel.
  1. Bulle sociale réduite, magasins, télétravail: les nouvelles mesures fortes du CNS
    Conseil national de sécurité

    Bulle sociale réduite, magasins, télétra­vail: les nouvelles mesures fortes du CNS

    Le Conseil national de sécurité réuni ce lundi matin a décidé de restreindre la bulle sociale à cinq personnes par foyer. Les enfants de moins de 12 ans ne doivent pas être inclus dans le décompte. Le télétravail est “fortement recommandé” par les autorités qui appellent également chaque citoyen à se rendre seul au magasin pour faire ses achats. Le nombre de personnes autorisées à participer à des évènements en intérieur et extérieur est réduit de moitié, respectivement à 100 et 200 personnes. “Nous agissons de manière drastique afin de ne pas hypothéquer la rentrée scolaire de septembre”, a commenté Sophie Wilmès.
  2. Le vice-premier ministre Van Peteghem critique Marc Van Ranst et la "fausse note" dans la communication du gouvernement

    Le vi­ce-pre­mier ministre Van Peteghem critique Marc Van Ranst et la "fausse note" dans la communica­ti­on du gouverne­ment

    “Il serait préférable que les experts parlent d’une seule voix”, a déclaré Vincent Van Peteghem, ministre des finances et vice-premier ministre à De Zondag. Il fait référence à la sortie de Marc Van Ranst, qui annonçait cette semaine qu’il faudrait attendre “au moins deux mois” avant d’imaginer un quelconque assouplissement des règles.
  1. Les équipes de Donald Trump commencent à plier bagages
    Play

    Les équipes de Donald Trump commencent à plier bagages

    18 janvier
  2. Sa famille a perdu l'odorat à cause de la Covid-19, elle la sauve d’un incendie
    Play

    Sa famille a perdu l'odorat à cause de la Covid-19, elle la sauve d’un incendie

    18 janvier