Maggie de Block.
Plein écran
Maggie de Block. © Belga

La Belgique détruit son stock de masques FFP2 sans le remplacer, Maggie De Block se défend

MISE À JOURL'an dernier, la Belgique a procédé à la destruction d'un stock stratégique de plusieurs millions de masques de protection de type FFP2 qui étaient parvenus à leur date de péremption, mais sans procéder à leur renouvellement par souci d'économie, rapporte lundi Le Vif sur son site internet. Le cabinet de la ministre de la Santé publique Maggie De Block s’est défendu ce lundi soir.

  1. Bart De Wever fait aussi de la question de l'avortement un point de rupture

    Bart De Wever fait aussi de la question de l'avorte­ment un point de rupture

    Après le CD&V, la N-VA estime également que la loi avortement constitue un point de rupture dans le processus de formation d'un gouvernement fédéral. Les deux partis sont opposés à la proposition des libéraux, socialistes, des verts et du PTB d'assouplir la loi. "Je peux vous dire que si des partis donnent le feu vert à une loi que je trouve scandaleuse, ce sera compliqué de faire comme si de rien n'était avec eux le lendemain", a déclaré Bart de Wever samedi au micro de la VRT.
  2. La Flandre déterre de vieilles résolutions et relance ses revendications en faveur d’une plus large autonomie

    La Flandre déterre de vieilles résoluti­ons et relance ses revendica­ti­ons en faveur d’une plus large autonomie

    La présidente du Parlement flamand Liesbeth Homans (N-VA) plaide samedi pour que l'on redonne vie à des résolutions, vieilles de plus de vingt ans, qui prônent une plus large autonomie pour la Flandre. C'est ce qu'elle a confié dans une interview réalisée à l'occasion de la fête de la Communauté flamande. Selon l'élue, la crise du coronavirus a montré que des ensembles de mesures plus cohérents et plus homogènes sont nécessaires.