Les dix enfants belges actuellement bloqués dans un camp de réfugiés en Syrie.
Plein écran
Les dix enfants belges actuellement bloqués dans un camp de réfugiés en Syrie. © .

La Belgique doit payer 50.000 euros par jour aux enfants de djihadistes: “Mais on ne veut pas de cet argent”

Comme nous l’évoquions ce lundi, l'État belge est désormais contraint à verser une astreinte de 5.000 euros par jour de retard aux dix enfants bloqués dans un camp de réfugiés en Syrie. Cependant, les avocats des familles concernées expliquent à Het Laatste Nieuws qu’ils préféreraient évidemment que ces enfants puissent rentrer le plus rapidement possible dans leur pays d’origine plutôt que de voir des milliers d’euros s’accumuler sur un compte en banque.

  1. Rapatriement d’enfants de combattants belges en Syrie: “Le gouvernement maintient le flou”

    Rapatrie­ment d’enfants de combat­tants belges en Syrie: “Le gouverne­ment maintient le flou”

    Les parents des 10 enfants qui doivent recevoir une assistance consulaire ainsi que des documents de voyage en vue de leur rapatriement en Belgique depuis la Syrie vont en appel de la décision du juge des référés de Bruxelles, ont indiqué lundi à Belga leurs avocats, maîtres Abderrahim Lahlali et Mohamed Ozdemir. Le recours ne vise que la partie du jugement qui précise que les parents ne sont eux-mêmes pas concernés par un rapatriement.