Pierre Kompany, bourgmestre de Ganshoren (Bruxelles) et père de Vincent
Plein écran
Pierre Kompany, bourgmestre de Ganshoren (Bruxelles) et père de Vincent © vincent duterne / photonews

La Belgique doit "s'excuser" pour son passé colonial, juge Pierre Kompany

Sur l'occupation belge du Congo "il y a eu trop de non-dits", "comme dans certaines familles", et il faut maintenant que l'ancienne puissance coloniale présente "des excuses", estime l'élu belge d'origine congolaise Pierre Kompany, dans un entretien avec l'AFP. 

  1. La Belgique doit présenter ses excuses au Congo: “C’est l’occasion rêvée”

    La Belgique doit présenter ses excuses au Congo: “C’est l’occasion rêvée”

    Comme le président du CD&V Joachim Coens, le jeune président du sp.a Conner Rousseau estime que notre pays devrait présenter des excuses à la République démocratique du Congo pour les douloureux épisodes de la colonisation. Cette période sombre de l'histoire du pays est à nouveau en plein cœur de l'actualité avec notamment des demandes de retrait des statues de Léopold II de l'espace public.
  2. Des contre-monuments à la mémoire des victimes du colonialisme, l’idée du MR

    Des con­tre-monuments à la mémoire des victimes du colonialis­me, l’idée du MR

    Le MR bruxellois n'est pas partisan du démantèlement de monuments liés au passé colonialiste de la Belgique mais il propose d'en juxtaposer d'autres et d'instaurer un devoir de mémoire à l'égard des victimes. Il a proposé mercredi d'adopter une approche dynamique des espaces publics, à travers laquelle seront juxtaposés différents témoignages de l'histoire, chacun à placer dans le contexte de son époque.