Plein écran
© belga

La Belgique ne renvoie plus de demandeurs d'asile en Bulgarie

La Belgique a décidé de ne plus renvoyer momentanément de demandeurs d'asile vers la Bulgarie, malgré les règles européennes dites "de Dublin" en la matière. En cause: un récent rapport des Nations unies pointant les mauvaises conditions d'accueil dans ce pays pour les demandeurs d'asile, a indiqué mardi à la Chambre la secrétaire d'Etat à l'Asile et l'Immigration, Maggie De Block (Open Vld).

Les règles européennes prévoient que les demandeurs d'asile déposent leur requête d'accueil dans le pays par lequel ils sont en premier entrés dans l'Union européenne afin d'éviter l'ouverture de procédures dans plusieurs pays.

A cette aune, la Belgique est théoriquement tenue de renvoyer vers la Bulgarie les demandeurs qui ont pénétré l'Union par ce pays.

Mais un rapport publié en début d'année par le Haut commissariat aux réfugiés des Nations unies tirait la sonnette d'alarme sur les conditions d'accueil en Bulgarie, s'inquiétant notamment des risques de traitement inhumain de ce pays. La nourriture et les médicaments y viendraient même parfois à manquer pour ces personnes.

Face à ce constat, le HCR avait demandé aux pays européens de ne plus renvoyer de demandeurs d'asile vers ce pays de l'Union, ce que la Belgique applique à titre temporaire.

  1. Deux MR à l'Europe, c'est un peu beaucoup pour Marie Arena

    Deux MR à l'Europe, c'est un peu beaucoup pour Marie Arena

    La députée européenne Marie Arena n'a pas apporté son soutien jeudi à la désignation du vice-Premier ministre démissionnaire Didier Reynders (MR) à la Commission européenne. Si le ministre des Affaires étrangères devait être proposé par le gouvernement fédéral, il y aurait deux libéraux francophones belges dans les hauts postes exécutifs européens: M. Reynders et le Premier ministre, Charles Michel, qui deviendra président du Conseil européen le 1er décembre, a-t-elle fait remarquer.