Plein écran
© AP

La branche belge de Thomas Cook cherche à limiter l'impact de la faillite sur ses clients et ses employés

Thomas Cook Belgique regrette que sa maison mère, Thomas Cook Group Plc, n'a pas trouvé de solution aux problèmes financiers et a dû déposer son bilan dans la nuit de dimanche à lundi, après l'échec des pourparlers avec ses créanciers. Thomas Cook Belgique, avec les marques Thomas Cook et Neckermann, emploie 600 personnes et 700.000 clients partent en vacances via ce tour-opérateur. 

L'organisation belge "étudie actuellement les options possibles pour limiter l'impact de la faillite de Thomas Cook Group Plc à ses clients et ses employés", a-t-elle fait part vers 04h00 du matin lundi dans un communiqué de presse. 

Toutes les réservations de vols ou de vacances du voyagiste britannique ont en effet été annulées, a annoncé l'autorité britannique pour l'aviation civile après l'échec des négociations dans la nuit. Il est estimé que 10.000 Belges doivent être rapatriés.
"Nous comprenons que cette situation soulève beaucoup de questions pour nos clients et nous faisons tout notre possible pour y répondre au mieux", poursuit le communiqué. Les vacanciers qui ont réservé leur séjour chez Thomas Cook ou Neckermann sont protégés par le Fonds de Garantie, et ils peuvent toujours contacter Thomas Cook Belgique via leurs bureaux, le contact centre ou par chat, précise le communiqué.

En matière d'emploi, la filiale belge affirme être en contact avec les partenaires sociaux et mettre "tout en œuvre" pour guider ses collaborateurs "pendant ces temps difficiles". Active dans le pays depuis quarante ans, Thomas Cook Belgique précise être "toujours rentable avec une croissance continue depuis 2016 dans les voyages à forfait grâce à un réseau retail rentable associé à des ventes en ligne fortes (plus de 30 % des ventes)".