La Capac n'a jusqu'ici payé que moins de la moitié des allocations de chômage temporaire

La Capac, la Caisse auxiliaire de paiement des allocations de chômage, n'a jusqu'ici payé que 70.000 des quelque 200.000 demandes d'allocations de chômage temporaire pour cause de coronavirus qui lui ont été soumises en mars.

La Capac (Caisse Auxiliaire de Paiement des Allocations de Chômage, archives)
Plein écran
La Capac (Caisse Auxiliaire de Paiement des Allocations de Chômage, archives) © Photo News

Les travailleurs contraints au chômage temporaire en raison de la crise actuelle peuvent introduire une demande d'allocations auprès de la Capac ou auprès des trois grands syndicats (CSC, FGTB et CGSLB). La Capac est une institution publique.

Afflux de demandes

La crise du coronavirus a considérablement augmenté l'afflux de demandes. En temps normal, la Capac représente 12% des paiements d'allocations de chômage. "Sur base de chiffres provisoires, cela a maintenant doublé", souligne la porte-parole de la Caisse auxiliaire. Pour faire face à l'afflux de travail, la Capac s'est réorganisée et a reçu le concours de quelque 120 fonctionnaires d'autres services publics. 

Allocations en retard

Cela n'a pas empêché certains retards. Sur les 200.000 demandes d'allocations de chômage temporaire reçues en mars, plus de 30% n'ont pas encore été payées car les formalités à charge de l'employeur n'ont pas encore été effectuées. Et sur les 135.000 demandes restantes, la Capac n'en a jusqu'ici payé que 70.000.

La Capac espère être quitte de tous les paiements d'ici mardi.

Les syndicats s’en sortent mieux

Du côté des syndicats, on semble plus avancé dans les paiements des allocations, selon un tour d'horizon. Tant la CSC, que la FGTB et la CGSLB disent avoir traité environ 80% des demandes. Les syndicats soulignent eux aussi devoir souvent attendre l'attestation nécessaire de la part des employeurs.