Des dizaines d’infirmiers et aides-soignants se sont réunis dimanche après-midi  au Mont des Arts à Bruxelles
Plein écran
Des dizaines d’infirmiers et aides-soignants se sont réunis dimanche après-midi au Mont des Arts à Bruxelles © BELGA

La colère des “soignants en détresse”: “Frank Vandenbroucke ne nous écoute pas, ne nous reçoit pas”

Des dizaines d’infirmiers et aides-soignants se sont réunis dimanche après-midi à partir de 14h00 au Mont des Arts à Bruxelles, pour exprimer leur colère et mettre en garde contre la détérioration des soins si on ne revalorise pas de manière structurelle leur métier. Sous le slogan de “soignants en détresse”, ils ont formé un SOS avant de brandir banderoles et pancartes, dont certaines interpellant directement le gouvernement et son ministre de la Santé publique Frank Vandenbroucke.

  1. Sammy Mahdi: “Les gens attendent trop longtemps des réponses après une demande de régularisation ou d'asile”

    Sammy Mahdi: “Les gens attendent trop longtemps des réponses après une demande de régularisa­ti­on ou d'asile”

    Le Secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration Sammy Mahdi (CD&V) est soulagé que les sans-papiers de Bruxelles aient suspendu leur grève de la faim et de la soif. Il répète qu’il a été clair sur sa politique depuis le premier jour, mais qu’il y a encore des choses qui doivent changer. “Les gens attendent actuellement trop longtemps une réponse. Lorsque vous introduisez une demande de régularisation, vous devez facilement attendre deux ans pour obtenir une réponse”, dit-il.