Arnaud Bruyneel, vice-président du SIZ Nursing
Plein écran
Arnaud Bruyneel, vice-président du SIZ Nursing © DR

La colère d’un infirmier en soins intensifs: “Le risque de saturation est inquiétant, arrêtez de dire que les hôpitaux sont vides”

Depuis plusieurs semaines, le nombre de nouvelles contaminations au Covid-19 connaît une hausse sensible dans notre pays. Les hospitalisations augmentent également et s’élèvent à 66,7 en moyenne par jour, selon le dernier bilan publié par Sciensano. Un chiffre très loin de ceux observables au printemps dernier où des centaines de patients étaient admis quotidiennement. “Cela ne signifie pas pour autant que les hôpitaux sont vides, au contraire”, s’insurge Arnaud Bruyneel, vice-président du SIZ Nursing (association francophone des Infirmiers de Soins Intensifs). “On tourne actuellement à plein régime pour rattraper le temps perdu. Les services sont remplis, le risque de saturation est réel et inquiétant." 

  1. Comment éviter de nouveaux désastres à l’avenir? “À un moment, on n’a plus d’autres solutions que de délocaliser”
    Inondations

    Comment éviter de nouveaux désastres à l’avenir? “À un moment, on n’a plus d’autres solutions que de délocali­ser”

    Des rues qui se transforment en rivières, des vies emportées. Après la consternation et la désolation, les questions. Comment éviter qu’un tel chaos se reproduise à l’avenir? Peut-on lutter efficacement contre les “méga inondations”? “On n’empêchera pas l’eau de passer. Mais on peut protéger la population et réduire au maximum les dégâts matériels”, avance Emma Haziza, hydrologue française et spécialiste de la résilience des territoires face aux risques climatiques extrêmes.
  2. Le nombre de contaminations ralentit à Bruxelles
    mise à jour

    Le nombre de contamina­ti­ons ralentit à Bruxelles

    Le nombre moyen d’infections au coronavirus est redescendu à 1.540,7 par jour en Belgique entre le 19 et le 25 septembre (+11% par rapport à la période de sept jours précédente), s’inscrivant dans la tendance d’un léger ralentissement ces derniers jours, selon les chiffres de Sciensano mardi. A Bruxelles, où de nouvelles mesures sont entrées en vigueur lundi, le nombre de nouveaux cas diminue, avec 2.163 nouvelles infections du 19 au 25 septembre, soit 10 de moins que lors de la période de sept jours précédente.