Plein écran
© BELGA

La collecte des sacs-poubelle perturbée dans six communes à Bruxelles

Les travailleurs des secteurs Neder-Over-Heembeek et Triomphe de l'agence régionale Bruxelles-Propreté ont refusé de démarrer leurs tournées vendredi matin. Cela tant qu'ils ne recevaient pas d'explications de la direction sur le suivi de leurs revendications relatives à la réforme des collectes, a indiqué Michel Piersoul, porte-parole pour le SLFP. Une réunion sera en conséquence consacrée à la question lundi après-midi (14h30). 

Différentes tournées n'ont pas pu être terminées en raison de cette action. Selon Bruxelles-Propreté, à Anderlecht, 40% des sacs jaunes et 90% des sacs blancs ont été collectés. A Molenbeek-Saint-Jean, cela a été le cas pour 70% des sacs jaunes et 90% des blancs. A Jette, seulement 10% des sacs jaunes ont été ramassés et ce nombre monte à 40% à Ganshoren. A Evere et à Woluwe-Saint-Pierre, 90% des sacs blancs ont été collectés. 

Les habitants sont invités à ne pas laisser leurs sacs en rue et à les représenter lors du prochain ramassage.

  1. De 10 à 15 ans de prison requis contre les cinq prévenus
    procès pédopornographie

    De 10 à 15 ans de prison requis contre les cinq prévenus

    Une deuxième journée est prévue au procès pour pédopornographie, devant le tribunal correctionnel de Termonde. La prochaine audience aura lieu le 11 février à 14h00. Le jugement est attendu au plus tôt le 10 mars. Le tribunal a requis la présence de l’un des prévenus, Dimitry D., à la prochaine audience. Celui-ci était effectivement absent vendredi, ce qui n’a pas plu à la juge. Le parquet a requis entre 10 et 15 ans de prison à l’encontre des cinq prévenus.
  2. Des gants de boxe pour un centre d’asile: un nouveau tweet de Francken sème la zizanie

    Des gants de boxe pour un centre d’asile: un nouveau tweet de Francken sème la zizanie

    Le parlementaire nationaliste et ex-secrétaire d'État à l’Asile et la Migration Theo Francken provoque toujours des remous chez Fedasil, un an après avoir remis ses fonctions à Maggie De Block. En cause: une annonce, lancée par un employé de Fedasil qui se disait à la recherche de gants de boxe pour le centre de Poelkapelle, et que Theo Francken a relayée pour créer la polémique mais sans prendre la peine de masquer les coordonnées de l’intéressé. Depuis, le travailleur reçoit des menaces par téléphone. “C’est ce qui arrive quand on publie sans réfléchir sur les réseaux sociaux”, soupire Mieke Candaele, directrice de la communication de Fedasil.