Chems Mabrouk, présidente de la FEF.
Plein écran
Chems Mabrouk, présidente de la FEF. © BELGA

La déception est grande chez les étudiants: “Les attentes étaient énormes”

Le report des décisions du comité de concertation en raison des incertitudes liées à l’évolution de l’épidémie “fait l’effet d’une douche froide” pour les étudiants et la jeunesse en général, regrette la présidente de la Fédération des Etudiants Francophones (FEF) Chems Mabrouk. L’organisation continue à espérer des annonces positives dès la semaine prochaine. “Cela devient urgent et nécessaire”, souligne sa présidente.

  1. Après l’arrêt cardiaque d’Eriksen à l’Euro, le Sporting Charleroi offre un défibrillateur par mois

    Après l’arrêt cardiaque d’Eriksen à l’Euro, le Sporting Charleroi offre un défibrilla­teur par mois

    Tout le monde s’en rappelle. Opposé à la Finlande durant l’Euro 2020 de football qui a eu lieu cet été, le Danois Christian Eriksen s’est effondré sans avoir été sujet au moindre contact. Victime d’un grave malaise cardiaque, les secours sont intervenus rapidement et ont pu sauver sa vie. Malheureusement, de nombreux clubs amateurs en Belgique ne sont pas suffisamment équipés pour faire face à un tel drame. Le Royal Charleroi Sporting Club (RCSC) s’en rend compte et a décidé d’agir.
  1. La plupart des indicateurs en hausse,  1.600 infections en moyenne par jour
    MISE À JOUR

    La plupart des indica­teurs en hausse, 1.600 infections en moyenne par jour

    Entre le 29 juillet et le 4 août, il y a eu en moyenne 38,4 admissions à l’hôpital par jour pour cause de coronavirus, soit une hausse de 21% par rapport à la période de référence précédente, ressort-il du rapport épidémiologique de l’Institut de santé publique Sciensano mis à jour jeudi à l’aube. Au total, 369 personnes sont encore hospitalisées en raison du Covid-19 (+19%), dont 92 patients traités en soins intensifs (-4%).
  2. Douche froide sur la Belgique: “Assouplir avec ces chiffres serait irresponsable”
    mise à jour

    Douche froide sur la Belgique: “Assouplir avec ces chiffres serait irresponsa­ble”

    Le Comité de concertation n’a donc pris aucune décision sur des éventuels assouplissements, à l’exception de la réouverture déjà décidée des métiers de contacts au-delà des coiffeurs, à partir du lundi 1er mars. Une nouvelle réunion est dès lors attendue la semaine prochaine. La présentation des experts à propos de la situation sanitaire a douché les espoirs de nouveaux assouplissements dès la semaine prochaine. En revanche, le couvre-feu en Wallonie est réduit et s’étirera de minuit à 5h00 du matin dès le 1er mars.