Plein écran
Tous les passages à niveau équipés d'une sonnerie disposent désormais du nouveau signal sonore. © photo_news

La dernière sonnerie pour passages à niveau installée en Wallonie

Le gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire Infrabel a installé lundi matin la dernière sonnerie électronique en Wallonie, sur le passage à niveau situé rue de Dave à Jambes, le long de la ligne 154 Namur-Dinant. Un dispositif de 7kg qui se veut plus fiable et plus sécurisé, a indiqué le porte-parole d'Infrabel, Arnaud Reymann.

Tous les passages à niveau équipés d'une sonnerie disposent désormais du nouveau signal sonore. Premier avantage: la sécurité. "C'est un son qui attire les usagers de la route, car il est discontinu", a expliqué Arnaud Reymann. Par ailleurs, c'est un produit "plus fiable que les anciennes sonneries mécaniques qui avaient un temps de vie beaucoup plus court et qui nécessitaient plus d'interventions", d'après le porte-parole.

Moins de nuisances pour le voisinage
L'ancien système faisait également l'objet de vandalisme, "certaines personnes venaient coincer le mécanisme". Avec le nouveau dispositif électronique, un contrôle à distance avec un son réglable et directionnel est possible. Le son étant dirigé vers les voitures, les nuisances sonores sont moindres pour les voisins.

Actuellement, aucun chiffre officiel n'atteste que cette sonnerie fonctionne mieux que la précédente, mais "il y a nettement moins d'interventions depuis qu'elles sont installées", a confirmé M.Reymann. Il souligne cependant que les comportements dangereux ne cessent d'augmenter, malgré la nouvelle sonnerie et les campagnes de prévention.

En 2015, 45 accidents ont eu lieu à des passages à niveau, causant la mort de onze personnes. L'installation progressive du dispositif a débuté en septembre 2014, pour atteindre environ 1.550 passages à niveau équipés, avec en moyenne deux sonneries par passage à niveau. Le coût de cette opération représente au total environ trois millions d'euros.