Ce graphique représente le nombre d'hospitalisations dues au Covid-19 en Belgique. On s'aperçoit que la deuxième vague, dans laquelle nous serions en réalité déjà entrés, est deux fois plus imposante que la première.
Plein écran
Ce graphique représente le nombre d'hospitalisations dues au Covid-19 en Belgique. On s'aperçoit que la deuxième vague, dans laquelle nous serions en réalité déjà entrés, est deux fois plus imposante que la première. © Kurt Barbé

La deuxième vague pourrait être bien plus féroce que la première

Le biostatisticien de la VUB Kurt Barbé  tire à nouveau la sonnette d’alarme. Le scientifique a mis à jour son modèle graphique illustrant les prévisions des hospitalisations dues au coronavirus dans notre pays. Et il met en garde: si nous n’inversons pas rapidement la tendance, la deuxième vague, qui aurait en réalité déjà commencé, pourrait bien être plus féroce que la première. 

  1. “Je pense que nous avons une semaine pour inverser la tendance”

    “Je pense que nous avons une semaine pour inverser la tendance”

    “Le virage a été pris: on est passé de ‘va-t-on assouplir ou maintenir?’ à ‘va-t-on maintenir ou renforcer les mesures?’”, résume Marc Van Ranst au sujet des décisions du comité de concertation qui s’est tenu aujourd'hui. “Il n’y a pas eu de grande décision, mais le ton a quand même changé”, analyse-t-il. Sophie Wilmès a en effet déclaré qu’il n’y aurait pas de CNS anticipé, car la tendance à la hausse n’est pas globale. En effet, si les contaminations augmentent, ce n’est pas (encore) le cas des hospitalisations et des décès. Ce facteur a été déterminant dans la prise de décision. Mais le suivi sera plus sévère.

Sondage

Faut-il prolonger la fermeture des écoles?

Faut-il prolonger la fermeture des écoles?

  • Oui, c'est indispensable pour freiner l'épidémie (47%)
  • Non, le retard d'apprentissage est déjà trop important (23%)
  • Oui, mais seulement si l'enseignement à distance est assuré (27%)
  • Sans avis (3%)
2596 votants