Plus de 10.000 personnes à la chasse aux sextoys de Wépion en 2019
Plein écran
Plus de 10.000 personnes à la chasse aux sextoys de Wépion en 2019 © BELGAONTHESPOT

La fameuse “Chasse aux sextoys” de Wépion annulée à cause du coronavirus

La “Chasse aux sextoys”, prévue le 19 avril à Wépion, en province de Namur, a été annulée en raison du confinement imposé à la population pour lutter contre la propagation du coronavirus.

Plusieurs milliers de personnes devaient se rendre le 19 avril prochain à Wépion pour creuser des trous dans un champ et tenter de découvrir l’un des 1.600 canards érotiques ou vibromasseurs. L’intégralité de la recette devait être versée à l’ASBL Endométriose Belgique.

Sans surprise étant donné les circonstances, cette édition a été annulée par la société organisatrice, Soft Love, qui incite les participants à ne pas demander le remboursement des billets, à hauteur de quatre euros. “Si vous préférez un remboursement, les frais administratifs ne permettront malheureusement de vous verser qu’un infime montant”, a regretté la société.

Il est ainsi demandé aux participantes de renoncer à l’argent de leur billet pour remettre les quatre euros “aux associations partenaires de la Chasse”. “Si on effectue le remboursement des 4 euros par participant, on doit débourser 3 euros de plus pour la gestion des opérations, donc on perd de l’argent. Certains ont suggéré qu’on puisse garder ces 4 euros pour l’ASBL”, explique Nicolas Bustin, le patron de Soft Love, à la DH. “Cela veut dire qu’il n’y aura rien pour les personnes qui comptaient sur nous pour assumer des frais médicaux liés à des traitements pour l’endométriose ou des factures résiduelles d’hôpital pour un cancer du sein”, ajoute-t-il. D’autant plus que Soft Love a déjà engagé 50.000 euros en marketing, achat de matériel gravé “Chasse aux sex-toys 2020", des locations de matériel, la location du terrain ou encore l’assurance.