Sur les huit premiers mois de l'année, le nombre d'immatriculations de motos et de scooters neufs est passé à 20.051 contre 20.290 en 2019, soit une baisse de seulement 1,18%.
Plein écran
Sur les huit premiers mois de l'année, le nombre d'immatriculations de motos et de scooters neufs est passé à 20.051 contre 20.290 en 2019, soit une baisse de seulement 1,18%. © Getty Images/iStockphoto

La Febiac vante les atouts des motos et scooters et de leur bulle unipersonnelle

Les deux-roues motorisés sont une solution de mobilité alternative, y compris à l'ère du coronavirus, lance mardi la Fédération belge de l'automobile et du cycle (Febiac), en prélude à la Semaine de la mobilité qui débute mercredi. L'organisation sectorielle en vante ainsi les atouts, notamment celui de la bulle unipersonnelle (voire de deux personnes) que les motos et scooters permettent par rapport aux transports publics.

  1. Malade malgré tous les gestes barrières, elle culpabilise: “Combien de personnes ai-je pu infecter?”

    Malade malgré tous les gestes barrières, elle culpabili­se: “Combien de personnes ai-je pu infecter?”

    Près de 1.500 contaminations par jour en moyenne. Des chiffres derrière lesquels se cachent, le Centre de crise le rappelle régulièrement, de vraies personnes. Hilde Watty, 52 ans, est l'un de ces visages derrière les statistiques du coronavirus. Cette Brugeoise avait pourtant respecté toutes les mesures de précaution contre le virus. Et pourtant, elle est tombée malade: “J’ai froid, j’ai chaud. Je ressens une pression dans la poitrine. Je suis fatiguée. Tout mon corps n’est que douleur. Jamais de ma vie je n’ai été aussi malade”, explique-t-elle à Het Laatste Nieuws.
  2. L'ancien chef de la gendarmerie arrêté pour trafic de cocaïne à grande échelle

    L'ancien chef de la gendarme­rie arrêté pour trafic de cocaïne à grande échelle

    Dans le cadre d'une enquête sur le trafic de cocaïne à grande échelle menée par le parquet fédéral, des enquêteurs de la police judiciaire fédérale du Limbourg et d'Anvers ont perquisitionné plusieurs lieux lundi matin. Des arrestations ont également eu lieu. Ces informations ont été confirmées par le parquet mardi. Selon plusieurs médias, l'ancien chef de la gendarmerie Willy Van Mechelen, âgé de 77 ans, et l'un des membres du clan Aquino de Maasmechelen ont été arrêtés.