Le pont qui mène à la cité de la Fenderie, à Trooz, va être entièrement détruit puis reconstruit. Il avait été abîmé lors des inondations du mois de juillet 2021.
Plein écran
Le pont qui mène à la cité de la Fenderie, à Trooz, va être entièrement détruit puis reconstruit. Il avait été abîmé lors des inondations du mois de juillet 2021. © Sarah Moran Garcia

La Fenderie, à Trooz, ne sera plus isolée: un nouveau pont bientôt installé

InondationsLa cité de la Fenderie, sorte de presqu’île située au milieu de la commune de Trooz, a longtemps été coupée de tout après les inondations de cet été. La faute à un pont durement touché par les flots et qui menaçait de s’effondrer. Fabien Beltran, le bourgmestre, annonce que le pont sera démoli et remplacé par un nouveau, plus large, vers la mi-octobre.

  1. Voici le montant que les jeunes peuvent épargner en restant habiter plus longtemps chez leurs parents
    Guide-epargne.be

    Voici le montant que les jeunes peuvent épargner en restant habiter plus longtemps chez leurs parents

    Les prix des habitations continuent d’augmenter. Ainsi, les jeunes éprouvent plus de difficultés à acquérir leur propre bien immobilier. Par conséquent, ils quittent le nid parental plus tard. Toutefois, ces quelques années supplémentaires dans le nid parental leur permettront souvent de concrétiser plus facilement leur rêve immobilier. Ci-dessous, Guide-epargne.be vous fournit des explications à ce sujet.
  2. Bilan deux mois après les inondations: 2.000 maisons touchées à Trooz, “le travail à effectuer est encore énorme”

    Bilan deux mois après les inondati­ons: 2.000 maisons touchées à Trooz, “le travail à effectuer est encore énorme”

    Près de deux mois après les inondations, nous sommes retournés à Trooz, l’une des communes les plus touchées en juillet dernier. À Prayon, plus exactement, une section de la commune où se situe le quartier de la Fenderie, l’un des plus dévastés. Sur place, nous avons rencontré Fabien Beltran, le bourgmestre, qui nous parle de la gestion de la crise pendant et après la catastrophe. Nous avons aussi pu discuter avec des habitantes qui vivent à présent dans des maisons délabrées et humides et qui, chaque jour, travaillent à leur reconstruction.