ECOLE EUROPEENNE / ELEVES /COURS /BIBLIOTHEQUE © photo news /didier lebrun
Plein écran
ECOLE EUROPEENNE / ELEVES /COURS /BIBLIOTHEQUE © photo news /didier lebrun © Photo News

La fermeture des bibliothèques de Charleroi est prolongée

En novembre dernier, la Ville de Charleroi annonçait la fermeture de son réseau de lecture publique pour une période allant de 15 décembre 2019 au 9 janvier 2020. Cette fermeture devait permettre aux opérateurs de mettre à jour leur base de données

Les bibliothèques de Charleroi ne sont toujours pas accessibles au public et cela, pour une durée indéterminée. Cela est dû à une avarie technique. Les étapes de diagnostic sont actuellement menées par la Ville de Charleroi.

Toutefois, les autorités communales tiennent à rassurer les lecteurs. Les prêts enregistrés à partir du 16 novembre 2019 se verront attribuer une date de retour au-delà de la réouverture.

Decalog

Depuis le 15 décembre dernier, les services de la Ville de Charleroi tentent de faire passer les données du réseau de lecture de Charleroi vers “Decalog”, le catalogue collectif de la Province de Hainaut.

Pour mémoire, Decalog regroupe les fonds de tous les réseaux de bibliothèques de la Province de Hainaut qui souhaitent s’y associer et propose des fonctionnalités élargies pour les lecteurs.

Avantages

Ainsi, les bibliothèques du Réseau de Charleroi, en rejoignant cette plateforme, pourront enrichir leur offre de services en ligne. Cela devrait permettre à leurs lecteurs de bénéficier d’un prêt ​”inter-bibliothèques” encore plus performant, de réserver un document et de prolonger un prêt en ligne ainsi que d’accéder à la disponibilité des documents.

L’interface de recherche est annoncée comme unique et interrogeable au départ de n’importe quelle bibliothèque hainuyère ou via internet (de partout et sur n’importe quel support).

  1. Les agents de Bruxelles-Propreté déposent un préavis de grève

    Les agents de Bruxel­les-Propreté déposent un préavis de grève

    La CGSP-ALR Bruxelles et la CSC-Services publics ont déposé vendredi en front commun un préavis de grève au sein de Bruxelles-Propreté couvrant tous leurs membres à partir de samedi, ont indiqué les syndicats. Ceux-ci dénoncent l'absence de mesures de sécurité, une augmentation de la charge de travail due à la crise du coronavirus et accuse la direction de faire la sourde oreille au manque d'effectif qui découle de la crise sanitaire.