Plein écran
Geert Bourgeois avait pourtant annoncé au parlement que la Flandre n'organiserait plus de missions économiques dans cet État tant que la situation n'évoluerait pas favorablement. © photo_news

La Flandre de retour en Arabie Saoudite pour une mission commerciale

Une nouvelle mission économique flamande mettra le cap sur l'Arabie Saoudite en mars prochain, et ce malgré des déclarations antérieures du ministre-président Geert Bourgeois (N-VA), écrivent jeudi De Standaard et Het Nieuwsblad. Le voyage d'affaires est organisé par l'agence régionale Flanders Investment and Trade (FIT).

Par le passé, la N-VA a régulièrement dénoncé les violations des droits de l'Homme en Arabie Saoudite, déplorant entre autres l'élection du pays à la Commission des droits des femmes de l'ONU en 2017. À l'époque, Geert Bourgeois avait notamment annoncé au parlement que la Flandre n'organiserait plus de missions économiques dans cet État tant que la situation n'évoluerait pas favorablement.

Malgré ces précédentes déclarations, M. Bourgeois estime aujourd'hui que cette mission commerciale ne pose pas de problème. "C'est une décision autonome de FIT, à la demande des entreprises, d'organiser ce voyage. En ce sens, le ministre-président n'est donc pas impliqué politiquement et il reste donc conséquent", a affirmé son porte-parole. Ce dernier souligne qu'il convient de distinguer les missions économiques organisées par FIT de celles qui le sont par le gouvernement.

Des "produits innocents"
Bien qu'il en ait la possibilité, l'exécutif flamand n'a pas l'intention d'empêcher l'initiative de l'agence FIT. "Elle concerne des secteurs qui vendent des produits innocents", a encore affirmé le porte-parole du ministre-président. "Tant qu'il n'y a pas d'embargo général de la Belgique, de l'Europe ou des Nations Unies et que nous n'exportons pas d'armes, il n'y a pas de problème", a pour sa part souligné le responsable de la mission Mohsin Abbas.

Les partis d'opposition Groen et sp.a se posent tout de même des questions.

  1. Des traces de légionellose dans cinq entreprises, deux nouveaux patients diagnostiqués

    Des traces de légionello­se dans cinq entrepri­ses, deux nouveaux patients diagnosti­qués

    Deux nouvelles victimes de la bactérie Legionella ont été signalées dans la zone du canal à Gand, portant le nombre de cas à 23, a indiqué lundi l’agence flamande de santé Zorg en Gezondheid. L’origine de la contamination n’est toujours pas connue, mais les options ont progressivement été réduites pour être ramenées à deux entreprises. Au total, des échantillons ont été prélevés dans 17 entreprises. Deux personnes sont déjà décédées.
  2. Perquisition au siège de Carrefour à Evere

    Perquisiti­on au siège de Carrefour à Evere

    La chaîne de supermarchés Carrefour a confirmé qu'une perquisition avait été effectuée lundi à son siège d'Evere. L'auditorat de l'Autorité belge de la Concurrence (ABC) a indiqué qu'il effectuait des perquisitions auprès d'entreprises actives dans le secteur de la grande distribution "suspectées d'avoir mis en œuvre des pratiques anticoncurrentielles dans le cadre d'une alliance d'achats relative à des produits de grande consommation". Une porte-parole de Colruyt a précisé que l'entreprise n'était pas concernée. Personne n'a encore pu être joint chez Delhaize et Albert Heijn.