Un étudiant passe un examen seul dans l'immense hall d'athlétisme de Louvain-la-Neuve, juin 2020.
Plein écran
Un étudiant passe un examen seul dans l'immense hall d'athlétisme de Louvain-la-Neuve, juin 2020. © BELGA

La jeunesse en détresse: “Il faut leur donner la priorité”

Après avoir été stigmatisés et tenus en partie responsables du début de la deuxième vague de coronavirus, les jeunes trouvent aujourd’hui des voix pour les défendre. La commissaire aux droits des enfants en Flandre, Caroline Vrijens, appelle ainsi, dans une lettre ouverte, le comité de concertation à considérer les jeunes comme un groupe à risque.

  1. Une reprise partielle des cours en présentiel en mars? “Dodo, ordinateur. Dodo, ordinateur. Ça suffit!”

    Une reprise partielle des cours en présentiel en mars? “Dodo, ordinateur. Dodo, ordinateur. Ça suffit!”

    Pour contrer le malaise psychologique croissant des étudiants privés de sport, de culture et d’une grande partie de leurs contacts sociaux en raison de la crise pandémique, la ministre de l’Enseignement supérieur, Valérie Glatigny (MR) plaide pour un redémarrage partiel des cours en présentiel dans l’enseignement supérieur à partir du mois du mois mars prochain.
  2. Victoria, étudiante de 18 ans, parle de la souffrance de sa génération: “Nous sommes prêts à respecter vos mesures, mais permettez-nous de revivre”

    Victoria, étudiante de 18 ans, parle de la souffrance de sa génération: “Nous sommes prêts à respecter vos mesures, mais permettez-nous de revivre”

    Victoria, étudiante de 18 ans à l’ULB, a partagé un véritable appel à l’aide sur Facebook. Dans une lettre ouverte, elle évoque l’impact psychologique des cours à distance et redoute un nouveau confinement. “J’évite de parler de dépression et de suicides, mais s’il faut encore confiner, limiter les contacts et rajouter des mesures, vous devez vous y attendre”, écrit-elle.
  3. Voici le montant que les jeunes peuvent épargner en restant habiter plus longtemps chez leurs parents
    Guide-epargne.be

    Voici le montant que les jeunes peuvent épargner en restant habiter plus longtemps chez leurs parents

    Les prix des habitations continuent d’augmenter. Ainsi, les jeunes éprouvent plus de difficultés à acquérir leur propre bien immobilier. Par conséquent, ils quittent le nid parental plus tard. Toutefois, ces quelques années supplémentaires dans le nid parental leur permettront souvent de concrétiser plus facilement leur rêve immobilier. Ci-dessous, Guide-epargne.be vous fournit des explications à ce sujet.
  4. La jeunesse, victime collatérale de la Covid-19: “Sacrifier sa vie à 20 ou à 50 ans, ce n’est pas la même chose”
    Témoignages

    La jeunesse, victime collatéra­le de la Covid-19: “Sacrifier sa vie à 20 ou à 50 ans, ce n’est pas la même chose”

    Solitude, frustration et manque de considération. Ce sont les sentiments qui ressortent des témoignages de trois jeunes Belges que nous avons recueillis. L’année qui vient de s’écouler fut particulière pour chacun d’entre nous, peut-être encore plus pour nos étudiants qui ont dû s’adapter à de nouvelles organisations, mais aussi se construire tout en faisant une croix sur leur vie sociale.