L'arrestation du CEO d'Avrox, et de deux autres personnes, est liée à une instruction de la justice belge ayant pour objet notamment des préventions de faux et usage de faux, escroquerie, blanchiment et entrave à la liberté des enchères et soumissions.
Plein écran
L'arrestation du CEO d'Avrox, et de deux autres personnes, est liée à une instruction de la justice belge ayant pour objet notamment des préventions de faux et usage de faux, escroquerie, blanchiment et entrave à la liberté des enchères et soumissions. © BELGA

La justice française ordonne l’extradition du patron d’Avrox, au cœur de la saga des masques

La chambre de l'instruction de la cour d'appel d'Aix-en-Provence a ordonné la remise aux autorités judiciaires belges de l'administrateur délégué de la société luxembourgeoise Avrox, cette société controversée qui avait remporté un appel d'offres en Belgique pour la livraison de 15 millions de masques buccaux, annonce vendredi le journal Le Soir.