Plein écran
La louve Naya n'est plus de ce monde, selon l’Agence pour la Nature et les Forêts. © Natuurpunt

La louve Naya “probablement tuée par des professionnels”

La louve Naya, introuvable depuis le mois de mai, a probablement été tuée de façon préparée et malveillante par des professionnels, annonce l’Agence pour la Nature et les Forêts (ANB) qui mène toujours l’enquête. Il n’y a plus aucun espoir de retrouver l’animal, qui venait de mettre bas.

En juillet, l’ANB avait reçu un signalement anonyme comme quoi la louve avait été empoisonnée. Cette information avait été tenue secrète afin de ne pas compromettre l’enquête. Cela étant, cette piste a été abandonnée, les excrèments de loup analysés n’ont présenté aucune trace d’empoisonnement.

Après avoir fouillé la zone à pied et l’avoir survolée par des drones, aucune trace de la louve ni de ses petits n’a été retrouvée. L’ANB est désormais convaincue qu’ils ne sont plus vivants. Elle suppose qu’ils ont été tués de façon malveillante. Les loups se trouvaient dans une zone interdite. L’action était donc préparée par des professionnels, souligne l’ANB.

L’Agence pour la Nature et les Forêts  poursuit son enquête avec la conviction que les responsables de ce crime environnemental.

Le mâle August est quant à lui en bonne santé. Il se trouve toujours dans la région et ne montre aucun signe de départ. Les experts estiment d’ailleurs qu’il y a de bonnes chances que d'autres loups viennent bientôt s’installer dans la région.