Noëlla.
Plein écran
Noëlla. © Agentschap Natuur en Bos

La louve Noëlla et le loup August attendent des petits

  1. En Belgique, le cancer est bien soigné mais à un coût (très) élevé

    En Belgique, le cancer est bien soigné mais à un coût (très) élevé

    A quelques jours de la Journée mondiale contre le cancer (4 février), la Commission européenne a une nouvelle fois souligné mercredi les inégalités flagrantes qui subsistent entre pays en termes de dépistage, traitements, espoir de guérison, etc. Un élément révélateur reste le taux de mortalité liée au cancer, qui varie fortement d’un pays à l’autre de l’UE: de 195,4 à Chypre à 327,7 en Hongrie, pour 229 en Belgique (taux de mortalité standardisé en fonction de l’âge, sur 100.000 personnes, données 2019).
  2. Fabian Maingain veut laisser la N-VA sur la touche à Bruxelles en 2024, même si elle est incontournable

    Fabian Maingain veut laisser la N-VA sur la touche à Bruxelles en 2024, même si elle est incontour­na­ble

    Alors que le ministre-président bruxellois, Rudi Vervoort (PS), commence à envisager à demi-mot un futur gouvernement régional avec la N-VA en 2024, DéFi (ex-FDF), l’un des partenaires actuel de la coalition, ne voit pas l’alliance d’un bon oeil. Elle serait fatale à Bruxelles, confie à BX1 Fabian Maingain, échevin communal des Affaires économiques à la Ville de Bruxelles.
  3. Logement social à Bruxelles: une prime énergie pour les logements les plus énergivores

    Logement social à Bruxelles: une prime énergie pour les logements les plus énergivo­res

    Les locataires sociaux de la capitale dont le logement affiche une mauvaise performance énergétique bénéficieront d’une prime énergie de 300 € sur base annuelle, soit 25 € par mois d’occupation en 2022. Ce montant sera déduit du décompte annuel de charges qui leur sera envoyé entre juin et septembre 2023, ont annoncé jeudi la Société du logement de la Région-Bruxelloise (SLRB) et la secrétaire d’État au Logement Nawal Ben Hamou (PS).