photo_news
Plein écran
© photo_news

La maquette de la nouvelle prison de Haren détruite par des intrus

UpdateUne vingtaine de personnes se sont introduites mercredi après-midi dans les bâtiments de la Régie des Bâtiments. Tandis que certaines d'entre elles bloquaient l'entrée, une autre partie du groupe s'en est prise à la maquette de la nouvelle prison de Haren qui se trouvait dans le fond la salle d'accueil. Les activistes ont ensuite pris la fuite, a indiqué jeudi le parquet de Bruxelles, qui a ouvert une enquête.

  1. Le domicile privé de Rudi Vervoort tagué

    Le domicile privé de Rudi Vervoort tagué

    Des militants opposés à la future méga-prison de Haren ont tagué dans la nuit de dimanche à lundi les façades des domiciles de trois personnes impliquées dans le projet de la prison. Il s'agit des façades du domicile privé du ministre-président bruxellois Rudi Vervoort, d'un de ses collaborateurs ainsi que d'une femme travaillant dans le groupe du projet, a indiqué mardi le parquet de Bruxelles, confirmant une information parue dans plusieurs médias.
  2. L'avantage lié au tarif nuit disparaîtra dans 3 mois: combien pouvez-vous encore économiser actuellement en faisant votre lessive pendant la nuit?
    Monenergie.be

    L'avantage lié au tarif nuit disparaî­tra dans 3 mois: combien pouvez-vous encore économiser actuelle­ment en faisant votre lessive pendant la nuit?

    La différence entre le tarif jour moins avantageux et le tarif nuit plus avantageux disparaîtra à partir du 1er juillet 2022, du moins en ce qui concerne les coûts de réseau. Combien pouvez-vous encore économiser actuellement en faisant tourner votre machine à laver pendant la nuit? Et quel sera l’impact de ce changement sur votre facture énergétique? Monenergie.be a examiné ceci.
  3. “Les résultats des analyses sont tous négatifs”: aucune preuve de “piqûres sauvages” au festival de Hasselt

    “Les résultats des analyses sont tous négatifs”: aucune preuve de “piqûres sauvages” au festival de Hasselt

    Parmi les quatre adolescentes admises à l’hôpital Jessa mercredi soir à la suite d’un éventuel incident de “piqûre sauvage” lors du festival “We R Young” à Hasselt, aucune n’avait été intoxiquée par des drogues. L’une d’entre elles a cru sentir l’effet d’une piqûre, mais aucune blessure réelle n’a pu être constatée. “Les effets secondaires tels que les évanouissements et l’hyperventilation dus à la panique lors d’un tel festival sont tout aussi graves”, déclare le médecin en chef Jos Vandekerkhof, de l’hôpital limbourgeois. Sur ordre du procureur, cinq échantillons de sang ont été prélevés pour des recherches toxicologiques supplémentaires.