Plein écran
Wilfried Vandaele, bourgmestre du Coq (N-VA). © BELGA

La N-VA propose Wilfried Vandaele comme président du parlement flamand

Mise à jourLa N-VA a annoncé vendredi avoir proposé le député flamand Wilfried Vandaele, l’actuel bourgmestre de la commune côtière du Coq, comme président du parlement flamand pour succéder à Kris Van Dijck, qui a démissionné jeudi après que sa réputation eut été sérieusement écornée.

Ce choix a dans la foulée été entériné par le bureau élargi du parlement - présidé par le député Filip Dewinter (Vlaams Belang) -, qui se réunira samedi à 11h00 en séance plénière pour élire formellement son nouveau président temporaire, a-t-on indiqué de sources concordantes.

Le président définitif ne devrait entrer en fonction qu’après la constitution d’une majorité en Flandre, alors que le formateur flamand et président de la N-VA, Bart De Wever, a décrété une pause dans les discussions dans l’attente de clarification de la situation au niveau fédéral.

M. Van Dijck avait démissionné jeudi, pratiquement en pleine cérémonie officielle à Bruxelles pour la fête flamande, après été mis en cause par le magazine à sensation ‘P-Magazine’ pour avoir sollicité l’ex-ministre fédéral de l’Emploi, Kris Peeters, dans un dossier de faillite douteuse impliquant une prostituée. M. Van Dijck était déjà fragilisé pour avoir provoqué le 3 juillet un accident de voiture en sortant d’un café où il avait trop bu.

“Un honneur de remplir ce rôle”

“Les récents événements font qu’ils m’est devenu impossible d’agir en tant que président du Parlement flamand (...) Je n’ai jamais rien fait qui n’aille à l’encontre de la loi. Ceux qui me connaissent un peu le savent. Les allégations de ce jour sont totalement incorrectes”, avait expliqué jeudi M. Van Dijck dans une déclaration à l’agence Belga.

M. Vandaele a affirmé vendredi que c’était “un honneur de remplir ce rôle” de président de l’assemblée flamande, tout en reconnaissant que les circonstances dans lesquelles il héritait de cette responsabilité “n’étaient peut-être idéales”.

“Ma tâche c’est maintenant d’assurer la continuité au cours des prochains jours et semaines (...) en toute sérénité”, a ajouté le député nationaliste dans un communiqué.