Photo prétexte
Plein écran
Photo prétexte © Getty Images

La pluie et la grisaille toujours au programme, quelques éclaircies en soirée

Le ciel sera à nouveau très nuageux ce jeudi, avec des périodes de pluie qui pourront être abondantes localement, selon les prévisions de l'Institut royal météorologique (IRM). 

  1. Des politiques au front: Bouchez, Milquet et Fonck volontaires pour aider les hôpitaux et maisons de repos

    Des politiques au front: Bouchez, Milquet et Fonck volontai­res pour aider les hôpitaux et maisons de repos

    Trois politiques nationaux se sont portés volontaires pour aider bénévolement les hôpitaux et les maisons de repos frappés de plein fouet par la deuxième vague de Covid-19, rapporte La Meuse ce mercredi. Il s’agit de Georges-Louis Bouchez, président du MR, Joëlle Milquet (cdH), ancienne ministre de l’Intérieur et Catherine Fonck, députée fédérale et chef de groupe cdH.
  2. La Directrice Générale de la commune d’Anderlues officialise l’identité du bourgmestre

    La Directrice Générale de la commune d’Anderlues officiali­se l’identité du bourgme­stre

    Le samedi 24 octobre, Virginie Gonzalez (PS), était censée remplacer son compagnon, Philippe Tison, à la tête de la commune d’Anderlues. C’est elle, en effet, qui a réalisé le second meilleur score électoral sur la liste victorieuse du Parti Socialiste (PS). Finalement, il n’en fut rien. Le parti d’opposition Anderlues J’y Crois (AJC) et les quatre contestataires du PS local (Zanola, Guyaux, Pastorelli, Gourmeur) l’en ont empêchée en procédant à un vote à main levée.
  1. Un garçon de 4 ans était resté plus de 3 minutes sous l’eau lors d’un cours de natation à Ottignies: le jugement a été rendu

    Un garçon de 4 ans était resté plus de 3 minutes sous l’eau lors d’un cours de natation à Ottignies: le jugement a été rendu

    Le tribunal correctionnel du Brabant wallon a rendu son jugement, mardi, dans le dossier concernant la noyade d'un enfant de quatre ans et demi, survenue le 17 janvier 2019 dans une piscine d'Ottignies, à l'occasion d'un cours de natation auquel participaient les élèves de deuxième maternelle de l'école communale de Grez-Doiceau. La jeune victime, restée plusieurs minutes sous l'eau, s'en est sortie in extremis. Le tribunal inflige six mois de prison avec sursis à son institutrice et quatre mois avec sursis à deux accueillantes, estimant qu'il y a eu ce jour là un "grave manquement au devoir de surveillance", qui incombait aux intéressées.