Plein écran
Photo d’illustration. © Photo News

La police a réalisé un exercice de simulation de menaces à la synagogue de Bruxelles

Un exercice visant à réagir à des attaques diverses a été organisé ce dimanche à partir de 07h00 du matin à la synagogue de Bruxelles, selon une information de RTL info confirmée en début d'après-midi par Olivier Slosse, le porte-parole de la police locale de Bruxelles-Ixelles. Le dernier scénario testé a débuté à midi.

Plusieurs dizaines de personnes ont été mobilisées. L'unité Quick Reaction Force (QRF) - une unité d'assistance spécialisée de la police locale - et des militaires ont notamment participé à l'exercice. 

Plusieurs scénarios ont été testés, comme par exemple un homme tirant sur une foule ou menaçant des personnes avec un couteau. "On fait ce type d'exercices depuis plusieurs années dans des centres commerciaux, dans des cinémas, dans des salles de concert et aujourd'hui dans un lieu de culte", explique Olivier Slosse. "On teste les techniques et la coordination entre les services. Ce n'est pas lié à un risque particulier. C'est pour être prêt en cas de menace réelle". 

  1. Le permis du camionneur qui a renversé Celio retiré, le message poignant de l’école
    Play

    Le permis du camionneur qui a renversé Celio retiré, le message poignant de l’école

    Après la mort de Celio, 11 ans, mortellement renversé par un camion sur le chemin de l’école à Alost, le permis du chauffeur lui a été retiré pour quinze jours, confirme le parquet de Flandre orientale. Cela ne met pas en cause le conducteur de poids-lourds pour autant, car la mesure est automatique en cas d’accident mortel. Le conducteur n’était pas sous influence lors de l’accident mais, sous le choc, il a dû être pris en charge.
  2. La grève sur le rail du 19 décembre prochain est confirmée
    Mise à jour

    La grève sur le rail du 19 décembre prochain est confirmée

    Le syndicat socialiste, la CGSP Cheminots, a confirmé jeudi la tenue d’une grève sur le rail belge entre le 18 décembre à 22h00 et le lendemain à la même heure. Avec son homologue libéral, le SLFP, il avait déposé un préavis de grève mardi, auquel s’était également associé le syndicat indépendant des cheminots (SIC). Une réunion de conciliation ce jeudi après-midi pouvait encore faire bouger les lignes, mais cela n’a pas été le cas.