photo_news
Plein écran
© photo_news

La police appelle à l'apaisement au parc Maximilien

Des sacs de couchages ont été ramassés et jetés par la police lundi matin, vers 07h00, au parc Maximilien à Bruxelles, rapportent mardi les quotidiens La Libre Belgique et La Dernière Heure (DH). Des membres de la Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés se sont ensuite entretenus en soirée avec le commissaire à la direction générale de la police de Bruxelles-Ixelles, en charge du parc Maximilien, indique mardi la porte-parole de la police locale, Christine Vanriet.

  1. Vous avez perdu vos clés de voiture: et l'assurance dans tout ça ?
    Independer

    Vous avez perdu vos clés de voiture: et l'assuran­ce dans tout ça ?

    Le réveil n’a pas sonné, vous allez être en retard au travail et, en plus de ça, vos clés de voiture sont introuvables. Ce matin, c’est stress niveau 100! Vous foncez vers le double de votre clé pour prendre la voiture. Mais que se passe-t-il si vous ne parvenez vraiment pas à retrouver votre clé de voiture? Ou si elle a été volée? Que devez-vous faire et combien vous coûtera une nouvelle clé? Independer.be vous explique tout.
  2. Des policiers accusés de racket sur des migrants
    Bruxelles

    Des policiers accusés de racket sur des migrants

    Des migrants du parc Maximilien, à Bruxelles, dénoncent des réveils brutaux et des faits de racket commis par des policiers, a divulgué jeudi la RTBF. Ces accusations sont remontées jusqu'à des bénévoles du groupe "Solidarité avec les réfugiés de la gare du Nord". Ilse Van de Keere, porte-parole de la zone de police de Bruxelles-Ixelles, affirme qu'une enquête judiciaire sera lancée sans délai et que le Comité P a été contacté.
  3. Accord pour un centre de pré-accueil des migrants du parc Maximilien
    Video

    Accord pour un centre de pré-ac­cueil des migrants du parc Maximilien

    Un accord de principe a été trouvé pour la création d'un centre de pré-accueil à proximité de l'Office des étrangers, a-t-on appris auprès de la commune de Schaerbeek, à l'issue d'une réunion organisée vendredi après-midi entre des autorités communales de la ville de Bruxelles et de la commune de Schaerbeek et des représentants des ministres Jambon, Geens et du secrétaire d'Etat Francken. Le cabinet de ce dernier évoque une réunion "constructive" mais dément l'existence d'un accord au sujet d'un centre de pré-accueil pour des personnes qui ne veulent pas rester en Belgique ou y demander l'asile.
  1. Passer l’hiver bien au chaud: quel type de poêle pour votre maison?
    Livios

    Passer l’hiver bien au chaud: quel type de poêle pour votre maison?

    Un poêle dans une maison sert rarement de source de chaleur principale. Actuellement, il existe des méthodes de chauffage plus efficaces comme des chauffe-eaux, chaudières et systèmes de chauffage de sol ou muraux. Cependant, les poêles et foyers ont toujours cet atout d’être utiles en tant que système d’appoint ou simplement pour créer une ambiance. Mais quel type de poêle ou de foyer est le mieux? Le site de construction Livios liste les différents types.
  2. La facture énergétique élevée: les achats groupés peuvent-ils réduire les prix?
    Monenergie.be

    La facture énergéti­que élevée: les achats groupés peu­vent-ils réduire les prix?

    Les prix de l’énergie continuent de battre tous les records. De nombreux consommateurs espéraient pouvoir négocier des prix moins élevés via leur achat groupé pour l’électricité et le gaz naturel. Malheureusement, il n’a mené à rien, en réalité. L’achat groupé d’iChoosr n’a donné aucun résultat tandis que la proposition pour un tarif variable via Wikipower s’avère plus chère que les meilleurs tarifs obtenus par ceux qui ont effectué une comparaison individuelle. Ci-dessous, Monenergie.be vous fournit des explications.
  3. Chaîne humaine en solidarité avec les migrants au parc Maximilien
    Video

    Chaîne humaine en solidarité avec les migrants au parc Maximilien

    Une soixantaine de personnes ont formé mardi matin une chaine humaine dans le parc Maximilien à Bruxelles où campent actuellement entre 400 et 600 migrants. Un vingtaine d'entre eux ont été évacués vendredi dernier par la police et leurs effets personnels ont été envoyés à la décharge. Certains ont été placés en centre fermé et d'autres ont reçu un ordre de quitter le territoire. Selon les forces de l'ordre, des plaintes de riverains étaient à l'origine de leur intervention.