Photo News
Plein écran
© Photo News

La police bruxelloise va sévir contre le sexisme et le harcèlement de rue

La police bruxelloise va commencer à utiliser des patrouilles en civil à partir de lundi pour lutter contre le sexisme et le harcèlement de rue. Dans un premier temps, des agents en civil surveilleront les lieux, notamment aux abords des arrêts de transports publics, et établiront un rapport officiel si des hommes se comportent de manière inconvenante. “Nous savons que ce type d’infraction est très peu signalé mais qu’il se produit très souvent”, indique le porte-parole de la police, Olivier Slosse. “Si nous voulons sévir, nous devons rechercher activement les coupables.”

  1. La ministre de l’Intérieur appelle les communes à respecter les règles décidées lors du Codeco

    La ministre de l’Intérieur appelle les communes à respecter les règles décidées lors du Codeco

    La ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden, a appelé jeudi au respect des règles décidées en comité de concertation pour lutter contre la propagation de la Covid-19. Son appel s’adresse également aux communes, a-t-elle précisé. De son côté, le ministre wallon des Affaires intérieures, Christophe Collignon a appelé les bourgmestres à mener une concertation avec les exploitants d’établissements horeca sur leur territoire.
  2. Le pont Suzan Daniel est mis en place au-dessus du canal de Bruxelles
    Mise à jour

    Le pont Suzan Daniel est mis en place au-dessus du canal de Bruxelles

    La section principale du pont Suzan Daniel a commencé à être installée vendredi en fin d'après-midi au-dessus du canal de Bruxelles, à hauteur du quai des Péniches, en présence de la ministre fédérale Karine Lalieux en charge de Beliris, l'expert en construction publique pour Bruxelles, de la ministre bruxelloise de la Mobilité, des Travaux publics et de la Sécurité routière Elke Van den Brandt, et du ministre bruxellois Alain Maron en charge du Port de Bruxelles.
  3. Un expert décrypte la communication “de la peur” des virologues: “Effrayer les gens, c’est les mettre en colère”

    Un expert décrypte la communica­ti­on “de la peur” des virologues: “Effrayer les gens, c’est les mettre en colère”

    La communication “par la peur” des virologues et d’autres experts a été critiquée à la suite du “paquet d’assouplissement” annoncé lors du comité de consultation ce mercredi. “Semer la peur provoque la colère dans la population. Vous pouvez étirer les gens jusqu’à un certain point, mais menacer quelqu’un de ne pas l’aider après un accident ne sert à rien”, analyse l’expert en communication Marc Fauconnier.
  1. Une voiture finit sa course dans le canal Courtrai-Bossuit
    Play

    Une voiture finit sa course dans le canal Cour­trai-Bos­suit

    10:06
  2. Un chien tombe d'une falaise et survit à une chute de 60 mètres
    Play

    Un chien tombe d'une falaise et survit à une chute de 60 mètres

    16 avril