Un policier veille au respect du couvre-feu à Bruxelles, le 19 octobre 2020.
Plein écran
Un policier veille au respect du couvre-feu à Bruxelles, le 19 octobre 2020. © BELGA

La police fera-t-elle respecter le couvre-feu de deux heures ce soir à Bruxelles? “Pas de chasse aux sorcières”

Les Bruxellois seront confrontés à une situation pour le moins ubuesque ce vendredi soir. Comme c'est le cas depuis de longs mois maintenant, les habitants de la capitale devront obligatoirement rentrer chez eux pour 22 heures. Un couvre-feu qui ne sera toutefois d’application que durant... deux petites heures. En effet, le couvre-feu fédéral prend fin ce soir, à minuit. Dès lors, une question se pose: la police bruxelloise fera-t-elle vraiment respecter une interdiction de sortie aussi brève? 

  1. Surréaliste: un couvre-feu de... deux heures vendredi soir à Bruxelles

    Surréalis­te: un cou­vre-feu de... deux heures vendredi soir à Bruxelles

    Le couvre-feu national prendra automatiquement fin ce samedi à minuit, sur l’ensemble du territoire. Cela signifie qu’en Flandre et en Wallonie, où le couvre-feu débute à minuit, la population retrouvera la liberté de sortir la nuit dès vendredi soir. En revanche, à Bruxelles, où le couvre-feu spécifique commence à 22 heures, les habitants seront donc tenus de rester chez eux durant deux heures avant d’être à nouveau autorisés à sortir à minuit. “Incompréhensible”, a dénoncé le député bruxellois Gilles Verstraeten (N-VA). Une information pour le moins ubuesque mais néanmoins confirmée par le cabinet Vervoort.
  2. “Nous n’allons pas jouer à la police des terrasses”

    “Nous n’allons pas jouer à la police des terrasses”

    La Task Force GPI, créée pour assurer le respect uniforme des mesures par les services de police, compte sur la responsabilité du secteur horeca et des clients pour respecter les mesures de précaution et le protocole sanitaire lors de la réouverture des terrasses le 8 mai. “Nous n’allons pas jouer à la police des terrasses”, a assuré jeudi le président de la Commission permanente de la police locale Nicholas Paelinck, au terme d’une réunion de la Task Force GPI.