Le Collège de l'Europe à Bruges.
Plein écran
Le Collège de l'Europe à Bruges. © Mathias Mariën

La police interrompt deux fêtes clandestines au prestigieux Collège de l'Europe à Bruges

Quatre fêtes clandestines, dont deux au Collège de l'Europe, ont été interrompues le week-end dernier par la police locale de Bruges. Un procès-verbal sera dressé contre la prestigieuse école, "responsable du respect des mesures sanitaires par ses étudiants", selon le chef de corps.

  1. La RN 54 verra-t-elle enfin le jour? Le point sur la situation

    La RN 54 ver­ra-t-el­le enfin le jour? Le point sur la situation

    Le dossier de la Route Nationale 54 (RN 54) n’a pas encore fini de faire parler de lui. Il concerne un tronçon routier manquant entre Erquelinnes et Lobbes (Hainaut). Ce qui a pour conséquence de faire passer de nombreux camions et autres véhicules au travers des villages. Le problème, c’est que la Déclaration Politique Régionale (DPR) prévoit de limiter les nouvelles voiries à quelques exceptions près et la RN 54 n’en fait pas partie.
  2. Moins de pluie, mais du vent et un temps frais

    Moins de pluie, mais du vent et un temps frais

    Ce mercredi, des éclaircies alterneront avec des nuages cumuliformes pouvant encore mener à l’une ou l’autre averse. Celles­-ci seront toutefois moins intenses que les jours précédents et le risque d’orage sera limité, selon les prévisions de l’Institut royal météorologique (IRM). Il fera encore un peu trop frais pour la saison avec des maxima autour de 18 degrés en Ardenne et de 20 à 22 degrés en plaine. Le vent sera souvent modéré dans les terres, assez fort sur l’ouest voire fort au littoral. Les rafales pourront y atteindre 65 km/h.
  3. Les centres de test confrontés à plus d'agressivité de la part des voyageurs: “Nous ne sommes pas une agence de voyages”

    Les centres de test confrontés à plus d'agressi­vité de la part des voyageurs: “Nous ne sommes pas une agence de voyages”

    Plus de 70 % des centres de test affirment avoir subi davantage d’agressions envers leur personnel au cours des dernières semaines, rapporte Domus Medica, une association des médecins généralistes, à VTM Nieuws. Il s’agit principalement d’agressions verbales de la part de personnes qui ont besoin d’un test pour voyager. “Nous comprenons que de nombreuses personnes attendent avec impatience les vacances et que chacun aspire à une vie sans Covid-19. Cependant, nous ne sommes pas là pour entraver ou rendre difficile les déplacements, comme beaucoup le prétendent, mais plutôt pour combattre le Covid.”