La princesse Esmeralda, en 2018, à Bruxelles
Plein écran
La princesse Esmeralda, en 2018, à Bruxelles © photo_news

La princesse Esmeralda en faveur d'une consultation populaire et d'excuses du Roi

Interrogée depuis Londres dans les JT de vendredi soir suite au vandalisme des statues polémiques du roi Léopold II, la princesse Esmeralda de Belgique, arrière-petite-nièce du souverain visé, s’est prononcée pour une consultation populaire sur ces symboles colonialistes et pour des excuses du roi Philippe au nom de la Belgique.

  1. Le nombre moyen d’infections à nouveau en hausse: faut-il s’en inquiéter? Marc Van Ranst répond

    Le nombre moyen d’infections à nouveau en hausse: faut-il s’en inquiéter? Marc Van Ranst répond

    Pour le quatrième jour consécutif, le nombre d’infections recensées en moyenne au cours des sept derniers jours augmenté. Devons-nous nous inquiéter? Selon le virologue Marc Van Ranst, il faut plutôt prendre en compte le nombre d’hospitalisations, toujours à la baisse pour l’instant. “Mais si cela devait aussi augmenter, ce n’est pas une bonne nouvelle”, explique-t-il à Het Laatste Nieuws.
  2. Bart De Wever fait aussi de la question de l'avortement un point de rupture

    Bart De Wever fait aussi de la question de l'avorte­ment un point de rupture

    Après le CD&V, la N-VA estime également que la loi avortement constitue un point de rupture dans le processus de formation d'un gouvernement fédéral. Les deux partis sont opposés à la proposition des libéraux, socialistes, des verts et du PTB d'assouplir la loi. "Je peux vous dire que si des partis donnent le feu vert à une loi que je trouve scandaleuse, ce sera compliqué de faire comme si de rien n'était avec eux le lendemain", a déclaré Bart de Wever samedi au micro de la VRT.
  3. La Flandre déterre de vieilles résolutions et relance ses revendications en faveur d’une plus large autonomie

    La Flandre déterre de vieilles résoluti­ons et relance ses revendica­ti­ons en faveur d’une plus large autonomie

    La présidente du Parlement flamand Liesbeth Homans (N-VA) plaide samedi pour que l'on redonne vie à des résolutions, vieilles de plus de vingt ans, qui prônent une plus large autonomie pour la Flandre. C'est ce qu'elle a confié dans une interview réalisée à l'occasion de la fête de la Communauté flamande. Selon l'élue, la crise du coronavirus a montré que des ensembles de mesures plus cohérents et plus homogènes sont nécessaires.