PICTURE NOT INCLUDED IN THE CONTRACT. 
! Only BELGIUM !
Plein écran
PICTURE NOT INCLUDED IN THE CONTRACT. ! Only BELGIUM ! © photo_news

La Région Wallonne va enquêter sur la démolition du Haut Fourneau 4 de Carsid

Le site du Haut Fourneau 4 (HF4) de Carsid est inscrit sur la liste de sauvegarde du patrimoine depuis le mois de mars 2019 pour une durée d’un an. Ce délai doit permettre à l’administration d’analyser les critères et intérêts du bien à l’échelle régionale, d’instruire le dossier et de proposer ou non un classement du bien à l’issue de cette étude. Le temps presse.

La sauvegarde patrimoniale accordée au Haut Fourneau 4 de Carsid a-t-elle été violée? C’est la question que le député wallon d’Ecolo, Christophe Clersy, se pose: “Il m’est revenu que des éléments de l’installation de production de fonte avaient été démolis. Les ‘staves’ en cuivre et ses tubulures semblent également avoir été démontés, entraînant immanquablement la dégradation du HF4.”

Enquête

Il a donc interpellé le Ministre de l’Aménagement du Territoire, Willy Borsus (MR), à ce sujet. Ce dernier lui a assuré qu’il allait demander à son administration d’ouvrir une enquête pour savoir si les travaux réalisés contreviennent à la législation.

En effet, le fonctionnaire délégué de la Région Wallonne, Raphaël Stockis, a octroyé un permis de démolition partielle sur le site du HF4. Ce qui ne veut pas dire qu’il a enfreint les règles. Ce permis ne concernait pas les parties protégées par le statut de la liste de sauvegarde du patrimoine.

Visite

Dès lors, une visite officielle du Parlement Wallon sur le site en question a été mise à l’ordre du jour. L’idée avait été lancée par Julien Matagne (CDH) et a été appuyée par le bourgmestre de Thuin, Paul Furlan (PS). Elle a fait consensus et devrait être organisée dans les premiers mois de cette année 2020. Soit avant que le Haut Fourneau 4 ne soit retiré de la liste de sauvegarde du patrimoine.

  1. Kidnapping à Genk: “L'implication possible de musulmans radicalisés, une évolution inquiétante”

    Kidnapping à Genk: “L'implica­ti­on possible de musulmans radica­lisés, une évolution inquiétan­te”

    L'implication présumée de Khalid Bouloudo, âgé de 45 ans et originaire de Maaseik, dans l'enlèvement et la séquéstration d'un garçon de 13 ans de Genk, est jugée "surprenante" par l'expert en terrorisme Pieter Van Ostaeyen. "Nous ne savons pas quel était le motif de l'enlèvement ou ce qui se cache derrière, mais l'implication possible de musulmans radicalisés constitue une évolution inquiétante selon moi. (...) Il s'agit de la première résurgence depuis des années dans le milieu extrémiste musulman.”