Plein écran

La réouverture de l’Horeca le 1er mai? “Ce ne sera pas évident”

Les professionnels de la restauration pourront-ils reprendre leurs activités le 1er mai prochain, soit dans trois semaines? Le scénario, qui avait déjà pris du plomb dans l’aile avec l'annonce d’une “pause de Pâques” le 24 mars dernier, semble de moins en moins plausible au fil des jours et de l’évolution de la situation sanitaire. Appelé par De Morgen à se pencher sur cette échéance, le virologue Marc Ranst se montre très prudent. “Ce ne sera pas évident”, assure-t-il. 

  1. Deux semaines après le début de la “pause de Pâques”, que disent les chiffres? Pourra-t-on assouplir?

    Deux semaines après le début de la “pause de Pâques”, que disent les chiffres? Pour­ra-t-on assouplir?

    Douze jours après le début du troisième confinement, appelé cette fois “pause de Pâques” par les autorités, on ne constate pas encore d’effet notable sur les chiffres de l’épidémie de Covid-19. Toutefois, les experts se veulent prudemment optimistes, sans pour autant tirer de conclusions hâtives. Le virologue Steven Van Gucht et le biostatisticien Geert Molenberghs ont analysé pour nous l’évolution des indicateurs. Pourra-t-on rouvrir les écoles après les vacances et assouplir à nouveau certaines mesures dans trois semaines? L’incertitude règne...
  2. Télévision, internet, téléphone mobile et ligne fixe pour 48 euros par mois : voici les forfaits télécom les moins chers
    Montelco

    Télévision, internet, téléphone mobile et ligne fixe pour 48 euros par mois : voici les forfaits télécom les moins chers

    64 % des Belges ont un forfait télécom. La plupart choisissent un forfait avec l’internet fixe, la téléphonie fixe, la télévision et les services mobiles. C’est ce qui ressort des chiffres les plus récents de l’IBPT, le chien de garde fédéral des télécoms. Quel est le « pack quadruple play » le moins cher ? Et quelle offre est la meilleure si vous n’avez pas besoin de la télévision ou d’une ligne fixe ? MonTelco.be a mené l’enquête.
  3. Des robots belges pour sauver l’horeca? “En deux mois maximum, on peut équiper 20.000 restaurants”

    Des robots belges pour sauver l’horeca? “En deux mois maximum, on peut équiper 20.000 restau­rants”

    Le stylo et la feuille de papier pour s’enregistrer, la carte disponible grâce à un QR code... L'avenir de l’horeca? Non, selon la société ostendaise Zorabots qui mise sur un système informatique uniformisé pour sécuriser les restaurants. Prise de température, vérification de l’identité et de la position du masque, menu unique imprimé dans la foulée... C’est possible grâce au logiciel conçu par l’entreprise belge. Unique au monde, il a déjà été adopté en Afrique, en Asie, en Amérique latine, en France, en Allemagne... Mais pas chez nous.