Pia.
Plein écran
Pia. © screenshot

La révélation de “l’histoire déchirante” de Pia “n'est que la partie visible de l'iceberg” des maladies rares

"Il faut examiner la problématique des maladies rares dans son ensemble", a indiqué mercredi RaDiOrg, l'association coupole belge pour les personnes atteintes d'une maladie rare, réagissant ainsi au débat soulevé par l'histoire de la jeune Pia. Les parents de ce bébé de 9 mois, atteint d'amyotrophie spinale (atrophie des muscles), sont en effet parvenus à lever les 1,9 million d'euros nécessaires pour payer un traitement à leur enfant. 

  1. Combien une vie vaut-elle? “Il faut d’urgence poser des limites aux firmes pharmaceutiques”

    Combien une vie vaut-el­le? “Il faut d’urgence poser des limites aux firmes pharmaceu­ti­ques”

    Le cas de la petite Pia, pour laquelle les parents ont dû lancer une vaste campagne de dons par SMS, dévoile le pouvoir quasi absolu des firmes pharmaceutiques quant au tarif fixé pour les formules qu’elles commercialisent. Les centaines de milliers d’euros, voire les millions demandés donnent le vertige et poussent des patients désespérés à faire appel à la générosité du public car les gouvernements rechignent à payer la note. “Nous devons d’urgence poser des limites à l’industrie pharmaceutique car sinon, où les firmes s’arrêteront-elles?”.
  2. Une autre élue MR contre l’avortement: “Chaque enfant est un être humain dès sa conception”

    Une autre élue MR contre l’avortement: “Chaque enfant est un être humain dès sa conception”

    Après le bourgmestre de Wezembeek-Oppem, Frédéric Petit, c’est une autre élue MR qui soutient la décision de la Cour suprême américaine sur l’avortement. Comme le rapportait la DH ce mercredi, Marie Courtoy, conseillère communale libérale à Koekelberg, a voté contre une motion proposée par le PS qui visait à “mettre en place un rempart constitutionnel pour le droit à recourir à l’IVG et protéger la liberté fondamentale des femmes de disposer de leur corps.” Interrogée par nos confrères, Marie Courtoy assume sa position anti-avortement.
  3. Les vols de voiture ont diminué de près de 20 pour cent : nos assurances sont-elles pour autant moins chères ?
    Independer

    Les vols de voiture ont diminué de près de 20 pour cent : nos assurances sont-el­les pour autant moins chères ?

    Le nombre de vols de voiture en Belgique est en baisse depuis un certain temps. Les chiffres de la police fédérale le prouvent. Au cours du premier semestre 2021, le nombre de voitures volées a diminué de 19,2 pour cent par rapport à l’année précédente. Cela veut-il dire que nous paierons moins pour notre assurance auto ? « Oui », affirme Serge Jacobs d’Ethias à Independer.be. « Mais il y a un grand mais. »