Les manifestants contre le pass sanitaire ont empêché les journalistes de la RTBF et de Télésambre d'entrer à Médiasambre à Charleroi
Plein écran
Les manifestants contre le pass sanitaire ont empêché les journalistes de la RTBF et de Télésambre d'entrer à Médiasambre à Charleroi © M.H.

La RTBF bloquée à Charleroi: “Je suis prête à risquer ma vie et celle de mon enfant”

ReportageDepuis 10 heures du matin, une manifestation contre le pass sanitaire se déroulait à Charleroi. Mais il s’avère qu’un deuxième mouvement citoyen avait démarré trois heures plus tôt à quelques mètres de là.

  1. Des soignants soutiennent la manifestation contre les mesures sanitaires, l’hôpital Saint-Jean déplore l’action

    Des soignants soutien­nent la manifesta­ti­on contre les mesures sanitaires, l’hôpital Saint-Jean déplore l’action

    Une partie du personnel soignant de la clinique Saint-Jean à Bruxelles a apporté son soutien aux manifestants qui défilaient contre les mesures sanitaires dimanche. Depuis le balcon, plusieurs soignantes ont salué et harangué les opposants au CST. Des images qui avaient fait froncer les sourcils. “Le taux de vaccination parmi notre personnel hospitalier est supérieur à 80 %”, a réagi Elke Colpaert, porte-parole de l’établissement, précisant qu’il ne s’agissait en aucun cas d’une action collective.
  2. Vandenbroucke: “L’obtention du Covid Safe Ticket sera conditionné à une troisième dose de vaccin”

    Vandenbrou­c­ke: “L’obtention du Covid Safe Ticket sera condition­né à une troisième dose de vaccin”

    Les ministres de la santé se réuniront samedi matin en conférence interministérielle pour décider du déploiement concret de la dose de rappel contre le Covid-19. Le ministre fédéral de la Santé publique Frank Vandenbroucke (Vooruit) a l’intention de lier le coronapass à cette troisième dose. Concrètement, cela signifie que les personnes qui n’auront pas fait leur rappel de vaccin ne pourront plus obtenir de Covid Safe Ticket. “Il faut d’abord donner la chance à tout le monde de recevoir une troisième dose, puis adapter le coronapass”, prolonge-t-il.
  3. Se faire contaminer volontairement pour avoir le pass sanitaire peut aussi coûter la vie

    Se faire contaminer volontaire­ment pour avoir le pass sanitaire peut aussi coûter la vie

    Un quinquagénaire est décédé des suites du coronavirus, la semaine passée en Autriche, après avoir délibérément cherché à contracter le Covid lors d’une “fête de contamination” dans la province italienne du Tyrol du Sud, apparemment dans l’espoir d’obtenir son pass sanitaire, ont rapporté plusieurs médias. Au moins trois autres personnes, dont un enfant, ont été hospitalisés dans des circonstances similaires. Deux d’entre elles sont aux soins intensifs.