Cinq femmes, nées au Congo entre 1946 et 1950, avaient déposé plainte contre l'État belge pour crime contre l'humanité (ici devant le tribunal civil en octobre 2021).
Plein écran
Cinq femmes, nées au Congo entre 1946 et 1950, avaient déposé plainte contre l'État belge pour crime contre l'humanité (ici devant le tribunal civil en octobre 2021). © BELGA

La ségrégation des enfants métis au Congo belge n'est pas un crime contre l'humanité, selon la justice

Le tribunal civil de Bruxelles a estimé, dans un jugement rendu mercredi, que la ségrégation des enfants métis au Congo n'était pas incriminée en tant que crime contre l'humanité durant la période où la Belgique avait la tutelle de ce pays d'Afrique. Il a également établi, qu'en tout état de cause, l'affaire, visant une faute de l'État belge déduite d'une violation des droits fondamentaux, est prescrite. Il a ainsi déclaré non fondée l'action de cinq femmes qui ont été victimes de ce système mis en place par des autorités belges au Congo.

  1. Le président de l’Open Vld lance l’opération de renouveau du parti libéral flamand

    Le président de l’Open Vld lance l’opération de renouveau du parti libéral flamand

    Le président de l’Open Vld Egbert Lachaert a donné samedi, lors de la réception numérique de Nouvel An de son parti, le coup d’envoi d’une opération de renouveau pour la formation politique libérale flamande, baptisée “feu libéral” (Liberaal Vuur). Il a, dans le même temps, présenté deux nouveaux vice-présidents, la présidente du Sénat Stephanie D’Hose et le député Jasper Pillen, qui superviseront ce renouvellement.
  2. Ségrégation des enfants métis au Congo: “L’État belge n'a pas eu le courage d'aller jusqu'au bout”
    mise à jour

    Ségrégati­on des enfants métis au Congo: “L’État belge n'a pas eu le courage d'aller jusqu'au bout”

    “L'État belge n'a pas eu le courage d'aller jusqu'au bout, de nommer le crime, car sa responsabilité encourait des dommages et intérêts”, a plaidé Me Michèle Hirsch, l'un des conseils de cinq femmes qui ont porté plainte contre la Belgique pour crime contre l'humanité au sujet de la ségrégation des enfants métis au Congo, jeudi matin, devant le tribunal civil de Bruxelles.