photo_news
Plein écran
© photo_news

La situation est d'une "gravité sans précédent" dans les prisons en grève

Le Médiateur fédéral demande de prendre des "mesures urgentes pour que les conditions minimales de détention soient appliquées", en réaction au mouvement de grève en cours depuis huit jours dans les prisons à Bruxelles et dans le sud du pays. "La gravité de la situation dans plusieurs prisons atteint actuellement un seuil sans précédent", souligne le Médiateur.

  1. La codirectrice de l'Autorité de protection des données claque la porte et dénonce son fonctionnement

    La codirectri­ce de l'Autorité de protection des données claque la porte et dénonce son fonctionne­ment

    Alexandra Jaspar, codirectrice du Centre de connaissance de l'Autorité de protection des données (APD), a fait part de sa démission dans une lettre adressée mardi, à la présidente de la Chambre (Eliane Tillieux, PS) et à la présidente la commission Justice (Kristien Van Vaerenbergh,N-VA), rapportent mercredi Le Soir et La Libre Belgique qui ont eu accès à une copie de la missive.
  2. "Les conditions à la prison de Forest sont inhumaines"
    Video

    "Les conditions à la prison de Forest sont inhumaines"

    Plus d'une semaine après le début du mouvement, la grève dans les prisons se poursuit à Bruxelles et en Wallonie. La situation devient de plus en plus tendue dans certains établissements pénitentiaires, comme à Ittre, où une altercation a lieu ce matin entre les grévistes et les policiers, affectés à la surveillance des détenus. Les gardiens réclament davantage de personnel et de moyens. Ils dénoncent les désinvestissements chroniques depuis plusieurs années ainsi que les conditions d'insalubrité.
  1. L'Etat condamné à améliorer le traitement des détenus à Ittre et Nivelles
    Video

    L'Etat condamné à améliorer le traitement des détenus à Ittre et Nivelles

    La présidente du tribunal de première instance de Nivelles a rendu mardi après-midi une ordonnance de référé condamnant l'Etat belge à améliorer le régime de détention des détenus des prisons d'Ittre et de Nivelles. L'Etat doit fournir aux détenus des deux prisons, qui ont entrepris des actions de grève, trois repas par jour dont un repas chaud, l'accès aux douches un jour sur deux, l'accès au téléphone un jour sur deux, et deux visites familiales par semaine. L'organisation de deux jours de visite par semaine pour les avocats est également ordonnée.