Les ministres de la Santé se réunissent ce mercredi avec leurs homologues en charge de l’Éducation, justement pour se pencher sur les règles sanitaires autour de l’école, qui apparaissent intenables avec la multiplication des cas positifs et quarantaines due au variant omicron.
Plein écran
Les ministres de la Santé se réunissent ce mercredi avec leurs homologues en charge de l’Éducation, justement pour se pencher sur les règles sanitaires autour de l’école, qui apparaissent intenables avec la multiplication des cas positifs et quarantaines due au variant omicron. © Photo News

La situation “s’est fortement aggravée” ces dernières semaines dans les écoles

CoronavirusRien que dans l’enseignement catholique francophone, “une centaine d’écoles” sont actuellement fermées dans le fondamental, et “une dizaine d’écoles secondaires”, a constaté mercredi matin au micro de Bel RTL le directeur général du Segec (Secrétariat général de l’enseignement catholique) Etienne Michel. “La situation s’est fortement aggravée ces deux dernières semaines. (...) On est aujourd’hui à 28% d’élèves absents et 21% d’enseignants, dans le fondamental”, ajoute-t-il.

  1. La batterie domestique est-elle rentable? “La durée de vie n’excède généralement pas 15 ans”
    Livios

    La batterie domestique est-elle rentable? “La durée de vie n’excède générale­ment pas 15 ans”

    La hausse des prix de l’énergie a provoqué un rush sur les panneaux solaires. Lorsque vous demandez un devis, l’installateur ne manque pas de vous proposer de vous équiper, en plus des panneaux, d’une batterie domestique. Le surcoût de plusieurs milliers d’euros en vaut-il réellement la peine? Le site de la construction Livios apporte plus de clarté à la situation.
  2. Ces écoles courtraisiennes arrêtent de suivre les règles: “Nous ne fermons plus les classes dès 4 contaminations”

    Ces écoles courtraisi­en­nes arrêtent de suivre les règles: “Nous ne fermons plus les classes dès 4 contamina­ti­ons”

    “Il ne s’agit pas de constituer un mouvement anti, et nous continuons à prendre le virus au sérieux et à tout faire pour assurer un environnement sûr tant pour nos élèves que notre personnel, mais nous ce ne sera plus en suivant ces mesures de quarantaine”, lit-on dans une lettre ouverte publiée par toutes les directions du groupe d’écoles courtraisiennes Rhizo. Adressé au ministre flamand de l’Enseignement Ben Weyts (N-VA), le courrier explique qu’il devient intenable pour les pouvoirs organisateurs de se tenir aux règles de quarantaine actuellement en vigueur dans l’enseignement.