Plein écran
© photo_news

La SNCB et Infrabel en conflit sur le planning des travaux ferroviaires

Les relations entre la SNCB et Infrabel, la société gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire, ne sont pas au beau fixe. La première souhaite en effet mettre davantage de trains sur certaines lignes, ce qui n'est pas possible en raison de travaux sur les voies que prévoit dans le même temps la seconde, rapportent mardi les journaux de Mediahuis.

La SNCB souhaite ajouter des trains sur certains trajets, notamment sur l'axe très fréquenté entre Bruxelles et Gand, mais aussi lancer de nouvelles lignes. Mais la société ferroviaire est gênée par des travaux non coordonnés sur les voies, déplore-t-elle. "Nous savons souvent bien trop tard quels travaux sont prévus", illustre ainsi son porte-parole Dimitri Temmerman. ­"Infrabel ne concerte pas assez, nous sommes trop souvent mis devant le fait accompli."

L'entreprise chargée de l'infrastructure dit ne pas comprendre cette critique et estime qu'il y a assez de dialogue. "La plupart du temps, la SNCB sait six mois à un an à l'avance où nous allons effectuer des travaux. Sauf lorsque nous devons intervenir de manière urgente et inattendue", y répond-on.

Avec notamment Thalys, Eurostar et un certain nombre d'opérateurs ferroviaires sur le fret, la SNCB a envoyé vendredi une lettre à Infrabel, en lui demandant la création du mécanisme de coordination prévu par la loi.

  1. Drame à Grammont: Nick aurait poignardé son grand-père qui refusait de lui donner de l’argent
    Mise à jour

    Drame à Grammont: Nick aurait poignardé son grand-pè­re qui refusait de lui donner de l’argent

    Mercredi, un homme de 81 ans a perdu la vie à Grammont, poignardé par son petit-fils. Le soir-même, les voisins ont aperçu le suspect, Nick, 23 ans, acheter une glace au marchand de glace ambulant. Quelques minutes plus tard, il s’est rendu chez son grand-père avant de le poignarder à mort avec une paire de ciseaux. Il s’est ensuite retourné contre sa grand-mère, qui tentait d’intervenir. On soupçonne aujourd’hui le jeune homme d’avoir sonné à la porte de ses grands-parents pour réclamer de l’argent pour s’acheter de la drogue. Il a été placé sous mandat d’arrêt et inculpé d’assassinat et de tentative de meurtre sur sa grand-mère, a indiqué vendredi le parquet de Flandre orientale.