Plein écran
Daniël Muylle a assisté au premier rang aux différentes scènes reproduites par le jeune Roumain. Notamment lorsqu'il a montré aux enquêteurs comment il a photographié et filmé l'agonie de Sofie, comment il a traîné son corps dans le sable vers la digue et comment il l'a violée. © Gianni Barbieux

La terrible reconstitution du calvaire de Sofie Muylle, sous les yeux de son père

Durant quatre heures mercredi matin, Daniël Muylle a observé comment Alexandru Caliniuc a présumément agressé et violé sa fille Sofie sur la plage de Knokke, le 22 janvier 2017. Les deux hommes se sont parfois retrouvés à moins d'un mètre de distance, seulement séparés par un fin ruban de police.

Daniël Muylle n'a pas hésité une seule seconde lorsqu'on lui a proposé d'assister à la reconstitution de l'assassinat de sa fille. Selon son avocat, Il ne craignait pas la confrontation avec Alexandru Caliniuc, l'auteur présumé des faits. De fait, les deux hommes se sont parfois retrouvés à moins d'un mètre de distance mercredi matin à Knokke, seulement séparés par un fin ruban de police.

Daniël Muylle a assisté au premier rang aux différentes scènes reproduites par le jeune Roumain. Notamment lorsqu'il a montré aux enquêteurs comment il a photographié et filmé l'agonie de Sofie, comment il a traîné son corps dans le sable vers la digue et comment il l'a violée.

Sofie Muylle violée "deux fois"
"Deux fois", a précisé Caliniuc. "Elle bougeait toujours, mais ne parlait plus", a-t-il déclaré à la police. C'est à ce moment-là qu'il a baissé son pantalon. D'après lui, Sofie Muylle avait toujours la tête dans le sable. "Je me suis demandé si je devais la laisser comme ça. J'ai alors décidé de la retourner", a témoigné l'accusé.

Alexandru Caliniuc n'a commencé à filmer la scène qu'après avoir abusé de la jeune femme, "car il commençait seulement à faire clair", a-t-il expliqué. 

La reconstitution a débuté à 6h mercredi matin et a duré quatre heures au total. Selon ses avocats, Pieter Filipowicz et Chantal Van den Bosch, Alexandru Caliniuc s'est montré collaboratif et a répondu à toutes les questions posées par les enquêteurs. Une reconstitution que le Roumain a achevée en larmes. Comme Daniël Muylle, loin des caméras.

Alexandru Caliniuc a été inculpé de viol, tortures et agression sexuelle, avec à chaque fois la mort comme conséquence.

Plein écran
© belga
Plein écran
© belga
Plein écran
© belga
  1. Jean-Luc Crucke annonce un front wallon contre  le monopole de Skeyes: “Trop is te veel!”
    Play
    Mise à jour

    Jean-Luc Crucke annonce un front wallon contre le monopole de Skeyes: “Trop is te veel!”

    "Trop is te veel", a déclaré mardi à Silly le ministre wallon en charge des Aéroports, Jean-Luc Crucke. "Skeyes n'est plus un partenaire en terme de fiabilité", a ajouté le ministre, qui a annoncé la création d'un front wallon "dur et déterminé" des aéroports et de la Sowaer (Société wallonne des aéroports) contre le gestionnaire du trafic aérien. De son côté, Brussels Airport demande une astreinte de 50.000 euros par vol touché, a-t-on appris.
  2. Un policier soupçonné de violences à Molenbeek mis à l’écart
    Play

    Un policier soupçonné de violences à Molenbeek mis à l’écart

    Un policier de la zone Bruxelles-Ouest a été filmé par un riverain lundi soir, dans la rue du Presbytère à Molenbeek-Saint-Jean, en train d'asséner des coups de pied et de poing dans la tête d'un suspect maîtrisé et au sol, selon une information diffusée mardi par La Capitale et la RTBF et confirmée par la porte-parole de la zone de police de Bruxelles-Ouest (Molenbeek-Saint-Jean, Koekelberg, Jette, Ganshoren et Berchem-Sainte-Agathe).