Plein écran
Sophie Wilmès © BELGA

“La venue d'Alibaba à Liège permettra d'exporter plus vers la Chine”

La Première ministre belge Sophie Wilmès a eu une réunion "très intéressante" avec le patron d'Alibaba, Daniel Zhang, mardi à Davos, à l'occasion du Forum économique mondial. L'arrivée du géant chinois de l'e-commerce à l'aéroport de Liège permettra aux entreprises belges d'exporter plus facilement vers la Chine, a-t-elle souligné. Les bâtiments à Liege Airport devraient être opérationnels pour le premier semestre 2021.

La Première ministre était très satisfaite de sa discussion avec M. Zhang, CEO d'Alibaba Group, qui a démontré les intérêts pour la Belgique de l'arrivée de la société chinoise. La venue d'Alibaba en Belgique fait grincer des dents, certains craignant une importation massive de produits chinois. Les activistes climatiques protestent également, dénonçant une future hausse du trafic aérien mais aussi routier. Des milliers de camions sont en effet attendus pour distribuer les colis en provenance de Chine dans toute l'Europe.

"Il ne s'agit pas seulement de l'implantation d'un centre de logistique mais aussi d'un partenariat pour créer toute une économie locale, à Liège et ailleurs en Belgique", explique la Première ministre. "L'arrivée d'Alibaba crée des emplois directs et indirects mais cela va dans les deux sens. Cela permet aux PME d'exporter vers la Chine, d'accéder à un marché qui n'est pas facile à aborder", pointe-t-elle. "Et c'est ça qui est le plus intéressant pour nous.”

Pour Mme Wilmès, Alibaba représente des opportunités alors que la croissance belge reste en berne. "Avec les Régions, nous devons identifier et mettre en contact le tissu local, belge, avec Alibaba pour faciliter l'export vers la Chine", plaide-t-elle. "À nous d'être des facilitateurs car quand une Région gagne, c'est toute la Belgique qui gagne", conclut-elle.