Plein écran

La vignette routière reviendra sur le tapis en 2010

Le ministre wallon du Budget et des Finances, André Antoine, entend reprendre dès l'an prochain les discussions avec la Flandre et Bruxelles sur l'instauration d'une vignette routière, a-t-il indiqué lundi en Commission du parlement wallon en réponse à une question de Dimitri Fourny (cdH). En ces temps de crise et de déficit budgétaire, "toute recette est la bienvenue", a-t-il ajouté.
 
M. Antoine s'est réjoui des signaux positifs qu'il perçoit du côté flamand. Il met en revanche Bruxelles en garde contre toute initiative solitaire qui viserait à instaurer un péage urbain.
 
Le ministre wallon a par ailleurs rappelé que presque tous les pays européens avait mis sur pied des mécanismes visant à faire payer l'usage de leurs routes. "Contrairement à nous, la plupart des pays ont adopté une forme de péage alors que nous avons un maillage routier très dense et que nous sommes un lieu de passage obligé", a-t-il souligné. (belga/ca)

  1. Images insoutenables de singes et de chiens dans un laboratoire, deux sociétés belges concernées

    Images insoutena­bles de singes et de chiens dans un laboratoi­re, deux sociétés belges concernées

    L'entreprise de biotechnologie gantoise Argenx a ouvert une enquête après une vidéo montrant notamment des singes et des chiens maltraités dans un laboratoire allemand qui effectue des tests sur des animaux. "Ces images sont effrayantes", a déclaré mercredi un porte-parole. Si la véracité des images venait à être attestée, le contrat avec ce laboratoire pourrait être rompu.
  2. Quatre Belges sur dix ne sécurisent pas l'accès à leur smartphone

    Quatre Belges sur dix ne sécurisent pas l'accès à leur smartphone

    Jusqu'à 43% des Belges ne sécurisent pas l'accès à leur smartphone avec un code ou une empreinte digitale. Et lorsque des mots de passe sont utilisés, 38% disent utiliser systématiquement les mêmes, selon des chiffres publiés jeudi par SpotIT, une société belge experte pour la sécurité des réseaux. Si trois quarts des sondés (76%) sécurisent leur maison contre le cambriolage, ils sont à peine 35% à se protéger en ligne, illustre l'étude.